Biro Soumah (PPC) : « le colonel Doumbouya veut créer la division au sein de la classe politique »

Biro Soumah (PPC) : « le colonel Doumbouya veut créer la division au sein de la classe politique »

Déception et inquiétude. Ce sont les sentiments qui animent Aboubacar Biro Soumah, après la rencontre entre le colonel Mamadi Doumbouya et la classe politique guinéenne samedi dernier. Le président du Parti pour le progrès et le changement (PPC) n’a pas du tout apprécié l’organisation de ce déjeuner de travail, tout comme le discours tenu par le président de la transition. Ce leader politique l’a fait savoir au cours d’un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com, hier, lundi 17 janvier 2022.

La première chose qui a déçu Aboubacar Biro Soumah, c’est l’aspect organisationnel de la rencontre. Il déplore un manque de considération du CNRD vis-à-vis de ses invités.

Aboubacar Biro Soumah, président du PPC

« On nous a demandé de laisser nos voitures au Palais du peuple pour nous embarquer dans un bus. Faire monter tous les leaders des partis politiques, les religieux, les sages,  dans un bus comme des élèves, ce n’était vraiment pas commode. Mais comme c’était leur protocole, nous l’avons accepté. Ensuite, selon le programme, la rencontre devait commencer à 12 heures.

Mais, par manque de respect, par manque de considération, parce que le CNRD ne considère pas la classe politique, ce n’est qu’à 14h15 que le colonel Mamadi Doumbouya a fait son apparition dans la salle. Pourtant, dans la lettre, c’était très bien mentionné que la rencontre devait commencer à 12 heures. Donc, les gens ont passé plus de 2 heures à attendre dans la salle. Ça a été très difficile pour certains. Parmi  nous, il y avait des personnalités très âgées, qui ont passé 2 heures assises pour attendre une seule personne. Ce qui est vraiment regrettable », a-t-il déclaré.

Par rapport au déroulement de la rencontre, le président du PPC trouve que le temps accordé aux intervenants (2 minutes) était insuffisant pour exposer les préoccupations liées à la conduite de la transition. Mais ce qui l’a le plus fait mal, c’est la réponse donnée par le président de la transition aux questions relatives au retard de la mise en place du Conseil national de la transition (CNT). Pour ce leader politique, il est clair que le colonel Mamadi Doumbouya veut diviser la classe politique et en profiter pour garder le pouvoir.

« Dans la communication du colonel Mamadi Doumbouya, on pensait qu’il allait nous donner une réponse par rapport à la mise en place du CNT.  Parce que tout le monde a posé des questions dans ce sens, tout le monde a émis le souhait qu’on puisse mettre en place le CNT le plus vite que possible. Mais sa réponse était de dire encore à la classe politique : allez-vous retrouver pour faire une proposition pour le CNT. Ce qui est vraiment décevant.

Nous dire encore d’aller nous retrouver et faire une nouvelle proposition, c’est de créer la zizanie entre les formations politiques pour que ça crie et que demain, les gens disent que c’est cette classe politique qui ne veut pas qu’on aille de l’avant, ce sont eux qui ne veulent pas que le CNT soit mis en place. Voilà l’objectif du colonel Doumbouya, créer la division au sein de la classe politique pour profiter et s’éterniser au pouvoir (…). Donc, à l’allure où vont les choses, nous pensons que le colonel Doumbouya ne veut pas que cette transition se termine dans les règles de l’art. Et cela est dangereux pour le pays », a dit Aboubacar Biro Soumah.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel:620 589 527/664 413 227

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS