Dr Faya Millimouno sur la division des membres du CPP : ce qui a entraîné le « problème »…

Récemment mis en place par une frange importante de la classe politique guinéenne, le Collectif des Partis Politiques (CPP) bat déjà de l’aile. La désignation de Cellou Dalein Diallo, le président de l’UFDG et de l’ANAD, comme porte-parole du CPP a poussé certains partis politiques à la dissension. Ces derniers ont d’ailleurs créé hier (mardi) un ‘’Forum des Partis Politiques’’. Et, cela fait déjà l’objet de plusieurs commentaires au sein de l’opinion nationale.

De nombreux observateurs s’accordent à dire que « l’union sacrée » tant souhaitée de la classe politique guinéenne est impossible. Et, dans entretien accordé à Guineematin.com ce mercredi, 19 janvier 2022, Dr Faya Millimouno, le président du Bloc Libéral (BL) et de la coalition CPR, a laissé entendre que la « contradiction est indispensable » et les différences d’idéologies, de visions, font que les partis politiques ne peuvent pas s’aligner comme s’ils formaient un seul parti.

« Nous travaillons à harmoniser nos points de vue au sein de la classe politique ; mais, il ne faut pas exagérer en pensant que les acteurs politiques peuvent s’aligner comme s’ils étaient dans un seul parti. Il y a des partis différents et il y a des visions et idéologies complètement différentes. On ne peut pas ne pas parler de contradiction au sein de la classe politique. Le problème est que certains voient ces contradictions qui sont indispensables à la vie de toute nation comme un handicap qui va empêcher, non. Ce ne sont pas les contradictions entre les politiques qui sont la cause de nos problèmes. Ce qui est la cause de nos problèmes, c’est le non-respect de nos lois. C’est le fait que ceux qui ont eu la chance de bénéficier de la confiance des populations n’ont pas pris très au sérieux leurs responsabilités. C’est ça le problème. Sinon, dans toute classe politique, il y a une contradiction interne », a indiqué Dr Faya Millimouno.

Parlant de la goutte d’eau qui a fait déborder le vase au CPP, le leader du BL a évoqué « un problème de classement de priorités ». Il assure que c’est le fait de la désignation du porte-parole et de son suppléant une « question principale » qui a conduit à la division.

« Il n’y a pas de problème majeur au sein du Collectif des Partis Politiques. C’est juste un problème de classement de priorités. Nous nous sommes réunis pour réfléchir à ce qui peut permettre au pays d’avancer. Comment peut-on peut réunir les leaders politiques pendant deux mois pour ne produire qu’un porte-parole et un suppléant ? Est-ce que c’est l’objectif du collectif ? Ce n’était même pas une question importante. Mais, on en a fait une question principale. Certains ont donc tiré la conclusion pour dire qu’on est réuni pour parler des choses secondaires, alors qu’on devait se focaliser sur les choses essentielles », a expliqué Dr Faya Millimouno.

À noter que le forum des partis politiques regroupe une centaine de partis politiques et huit coalitions politiques dont : la CPR, le FNDC-Politque et la COPED.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS