Yamoussa Sidibé membre du CNT : « C’est toujours un privilège de servir le peuple »

L’ancien Directeur général de la télévision nationale (RTG) et Président de l’Association des journalistes de Guinée (AJG), Yamoussa Sidibé est l’un des deux représentants de la presse au Conseil national de la transition (CNT), avec Asmaou Barry de l’APAC-Guinée. Joint au téléphone par un journaliste de Guineematin.com hier, 48 heures après sa désignation comme membre du Conseil national de la transition, notre confrère s’est réjoui d’appartenir à cet organe de transition pour servir la Guinée.

« C’est toujours un privilège de servir le peuple de Guinée. C’est réellement pour moi une grande fierté d’appartenir à cette équipe qui va travailler à contribuer, à façonner le destin de la nation. Nous allons nous appliquer, les camarades membres du CNT et moi pour construire quelque chose de solide qui puisse tutoyer le temps, qui puisse être accepté par tous, qui sera un outil aussi bien des générations d’aujourd’hui que celles de demain », a promis le numéro un de l’AJG qui décline déjà ce qui pourrait être le tout premier chronogramme de travail du CNT.

« Dès notre installation, le travail va commencer par la mise en place du Bureau, l’adoption d’un Règlement intérieur, la mise en place des Commissions et puis, faire face au vaste chantier législatif qui sera confié au CNT. En tout lieu, je puis vous rassurer de notre engagement et de notre volonté à être le plus près possible du peuple, à prendre en compte ses préoccupations et à les traduire en normes législatives pour le  bien du pays », a expliqué Yamoussa Sidibé.

Parmi ses ambitions, le journaliste et écrivain entend travailler de manière à consolider les acquis obtenus et à mieux responsabiliser les journalistes dans l’exercice de leur fonction.

« C’est vrai qu’une fois au CNT, nous cessons d’être des représentants de la presse pour devenir des Conseillers nationaux. Il est évident que nous sommes les mieux informés des maux qui assaillent la corporation. A ce titre, nous ferons tout pour braquer les projecteurs sur la presse et œuvrer à ce que les acquis soient consolidés, que la dépénalisation des délits de presse soit effective, que l’indépendance économique des journalistes soit une réalité et que l’exercice de ce métier ne souffre d’aucune entorse. A ce titre, plusieurs textes allant dans ce sens pourraient intervenir », a promis le nouveau membre du CNT.

Parlant du choix porté sur le Président du Conseil national des organisations de la société civile de Guinée (CNOSC-G) pour diriger le CNT, le Président de l’AJG se dit heureux de travailler avec lui.

« Selon la Charte de la transition, le choix des dirigeants du CNT relève du pouvoir discrétionnaire du Président de la transition. Je me réjouis du fait que ce choix soit porté sur une personnalité publique bien connue, qui se connaît bien dans ce travail législatif, pour avoir appartenu à l’équipe du CNT de 2010. Je suis vraiment heureux de travailler aux côtés de Dr Dansa Kourouma qui affiche l’image d’un patriote. Et avec lui, j’ai la conviction que la mission confiée au CNT sera effectivement atteinte », assure-t-il.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS