GOHA: Un bureau de 40 membres dont 10 femmes installé à Mamou

Dans le cadre du renforcement de ses activités commerciales à l’intérieur du pays, le Groupe  Organisé des Hommes d’Affaires (GOHA) a installé dimanche dernier, 23 janvier 2022, son bureau préfectoral à Mamou. La cérémonie a eu lieu dans la salle polyvalente de la maison des jeunes, en présence de Chérif Abdallah Aïdara, président du GOHA, et des autorités régionales du commerce, de l’industrie et des PME de la ville carrefour, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

C’est dans une salle remplie de commerçants et d’autres opérateurs économiques que Chérif Abdallah a présidé à cette cérémonie d’installation du bureau préfectoral du GOHA. Et, au cours de cette rencontre, les opérateurs économiques de la ville carrefour ont plaidé pour plus de sécurité en leur faveur.

Pour Mamadou Diouldé Diallo, coordinateur adjoint du GOHA à Mamou, « la ville carrefour est un pôle d’attraction du commerce et d’échanges par la mise en place des grands dépôts des produits des denrées de première nécessité et des magasins de stockage pouvant approvisionner l’intérieur du pays pour éviter les déplacements des commerçants vers Conakry et ailleurs ». Mais, ces dix dernières années, les opérateurs économiques ont subi assez de pertes à cause de l’insécurité.

« Nous sollicitons au près de votre haute autorité la mise en place d’un mécanisme permettant de sécuriser davantage les hommes d’affaires et leurs biens. Car, l’expérience montre que dans ces dix dernières années notre secteur a payé un lourd fardeau par la perte des ressources matérielles, financières  et humaines », a-t-il dit.

De son côté, Hadja Kadiatou N’Diaré Diallo, opératrice économique, a laissé entendre que les opérateurs économiques attendent une « coopération franche » avec l’antenne préfectorale du GOHA.

Hadja Kadiatou N’Diaré Diallo, opératrice économique

« Nous sommes très satisfaits de l’installation du GOHA à Mamou. Nous attendons une coopération franche. Car, c’est dans la masse qu’on peut trouver le poids. Nous prions Dieu pour le rayonnement de cette structure. Nous invitons les femmes aussi à se battre, de ne pas se décourager. Quand on vous attribue quelque chose, il faut qu’on vous  trouve dedans. Aujourd’hui, les femmes sont plus  nombreuses dans les activités commerciales. Donc, c’est impératif pour nous de se battre », a-t-elle indiqué.

Prenant la parole, le président du GOHA a dégagé la mission du bureau qui vient d’être installé. Il a aussi invité les opérateurs économiques de Mamou à l’union et au travail pour l’intérêt de la Guinée.

Chérif Mohamed Abdallah, président du GOHA

« Aujourd’hui, nous sommes à Mamou dans le cadre des activités que nous avons initiées récemment. Comme vous savez, j’ai fait 2 ans d’exil. Il était question de revoir tous les bureaux de section du GOHA de l’intérieur comme de l’extérieur de la Guinée. Nous sommes en train de procéder à la mise en place des bureaux ou renforcer voire même remplacer d’autres. Cette section installée à Mamou aura pour vocation d’aider les opérateurs économiques qui se trouvent dans le secteur informel à se formaliser, créer de l’emploi, travailler sur l’environnement des affaires, se donner la main pour la paix et l’unité ; et, surtout, identifier tous les problèmes qui sont en train de rendre la vie chère aux populations guinéennes et nous les remonter pour qu’on y trouve des solutions. Nous avons attiré l’attention des autorités, ils ont cassé le monopole, nous les félicitons pour ça. Nous invitons les opérateurs économiques de Mamou à l’union et à travailler ardemment pour l’intérêt de notre pays », a dit Chérif Abdallah.

Présent à cette rencontre, Aliou Sow, inspecteur régional du commerce  d’industrie et des PME (petites et moyennes entreprises) de Mamou, a invité les opérateurs économiques à plus d’organisation pour faciliter leur migration de l’informel vers formel.

Aliou Sow, inspecteur régional du commerce d’industrie et PME de Mamou

« Nous souhaitons la bienvenue à cette structure dans la préfecture de Mamou. Parce que pour nous, tous ceux qui s’organisent dans le cadre du développement des activités est la bienvenue. Aussi, conformément à la vision de l’État qui est celle d’aider les différents acteurs selon leurs profils, nous sommes venus pour nous acquitter de ce devoir afin de voir ce qui peut être fait dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et de travail des opérateurs économiques de Mamou… Nous avons surtout aimé le discours rassembleur du président du GOHA. Nous pensons que si tout le monde obéit aux règles, il y aura moins de problèmes. Nous demandons aux opérateurs économiques de se structurer, parce que l’État ambitionne d’aider les opérateurs à migrer de l’informel vers le  formel. Cette formalisation va se faire ensemble. C’est avec cette formalisation que nos opérateurs économiques peuvent concurrencer ceux des autres pays. Il faut qu’ils s’organisent pour mieux représenter notre pays », a dit Aliou Sow.

De Mamou Boubacar Ramadan Barry pour Guinematin.com

Tél : 625698919/657343939

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS