Faranah : le district de Sembeldö manque de tout

Situé à 25 kilomètres du chef-lieu de la sous-préfecture de Banian (dans la préfecture de Faranah), le district de Sembeldö est dépourvu d’infrastructures sociales de base. Cette localité peuplée d’une population agropastorale est une zone difficile d’accès à cause de l’état piteux de la route qui la désenclave. Ce district ne dispose pas de poste de santé et sa seule école de trois classes ne compte aucun enseignant depuis quelque temps. Et, cela vient se greffer le problème d’eau potable. Les deux forages ne suffisent plus pour satisfaire les besoins en eau des populations, a appris le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture de Faranah.

Avoir un accouchement médicalisé à Sembeldö ou des soins de santé relève de l’exploit. Il faut parcourir une vingtaine de kilomètres de pistes défoncées pour atteindre le Centre de Santé le plus proche (à Banian-Centre). Mais, le manque de structure sanitaire n’est pas le seul mal qui accable les populations de ce district. Car, l’éducation des enfants y est mise à rude épreuve. La localité dispose d’une école de trois classes avec un effectif de plus de 80 élèves. Mais, il n’y a aucun enseignant sur place pour dispenser les cours aux enfants. Car, le seul enseignant contractuel qui s’y trouvait a été muté ailleurs depuis quelque temps. Cette triste réalité éveille un sentiment d’abandon chez la population. Mamady Diaré, président du district de Sembledö, résume les conditions d’existence de ses administrés à « une vie malheureuse ».

« Nous sommes là aujourd’hui, mais nous souffrons beaucoup. On n’a pas de poste de santé. Imaginez quand quelqu’un tombe malade ici. Il y a 25 kilomètres qui nous séparent de Banian. On a des femmes en âge de procréation, on a des enfants.

Sur le plan de l’éducation, on a une école de trois classes. Il y a plus de 80 élèves, mais il n’y a qu’un seul enseignant contractuel. Malheureusement, les autorités éducatives viennent d’envoyer cet enseignant aussi ailleurs. Présentement, nos enfants n’étudient pas.

En ce qui concerne l’état de la route, c’est le pire. Nous demandons au gouvernement et aux personnes de bonne volonté de nous aider, parce que notre vie est vraiment malheureuse ici », a indiqué Mamady Diaré.

Seulement, en plus de ces maux égrenés par le président du district de Sembledö, il y existe dans cette localité un véritable problème d’accès à l’eau potable. Le district dispose de deux forages, mais leur production est actuellement largement inférieure aux besoins en eau des ménages.

« La population de Sembeldö s’accroît de jour en jour ; et, toutes ces personnes ont besoin d’eau. Mais, en cette saison sèche, nous rencontrons d’énormes difficultés liées à l’acquisition d’eau potable. En longueur de journée les femmes se querellent pour trouver de l’eau. Les deux forages ne parviennent plus à couvrir nos besoins en eau. Nous demandons aux autorités de Banian et de Faranah de nous aider à trouver une solution à notre problème d’eau », a dit Kadiatou Fofana, présidente des femmes de Sembledö.

De Faranah, Bangoura Mamadouba pour Guineematin.com

Tel: 620241513/660272707

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS