Tensions au sein du RPG : le parti d’Alpha Condé divisé en deux camps rivaux à Siguiri

La situation est très tendue depuis quelques mois au sein du RPG Arc-en-ciel, à Siguiri. Les responsables locaux de l’ancien parti au pouvoir ne conjuguent plus le même verbe. Ils sont divisés aujourd’hui en deux camps rivaux qui se disputent la gestion de la formation politique dans cette ville surnommée « capitale du RPG Arc-en-ciel ».

Dimanche dernier, 23 janvier 2022, des membres de l’un des camps ont empêché la tenue d’une rencontre entre leurs adversaires et une délégation du bureau politique national du parti. Rencontré par le correspondant de Guineematin.com à Siguiri, le secrétaire général adjoint de la section RPG Arc-en-ciel de Kouroudakoro 2, Balla Doubaya Camara, a expliqué la genèse de cette crise.

Balla Doubaya Camara, secrétaire général adjoint de la section RPG Arc-en-ciel de Kouroudakoro

« Aujourd’hui, nous sommes dans une crise interne qui commence à prendre une dimension très inquiétante. Comment cela a commencé ? Nous qui sommes les secrétaires généraux des différentes sections, nous sommes les premiers répondants du parti à Siguiri. Mais, paradoxalement, un groupe soutenu par certains responsables du parti à Conakry, prend des décisions au nom du parti sans nous associer.

Après le 05 septembre, c’est-à-dire le coup d’Etat qui a renversé notre président, Alpha condé, le bureau politique national a fait une réunion pour mettre en place un comité de crise. Ce comité de crise a été prolongé dans les régions et dans les préfectures. Mais la charte du comité a été  très claire : l’objectif était la libération d’Alpha condé. A Siguiri, le doyen Adama Cissé a voulu diriger ce comité avec le soutien de certaines personnes, ce à quoi nous nous sommes opposés. Donc, c’est de là que le problème est parti.

Et la semaine dernière, une délégation du bureau politique national du RPG Arc-en-ciel, venue de Conakry, a été reçue par ledit comité dirigé par le doyen Adama Cissé, sans nous associer, nous qui sommes les secrétaires généraux des sections du parti à Siguiri. Quand nous avons appris cela, nous avons sollicité aussi une rencontre avec la délégation au siège du parti. Mais un groupe de jeunes est venu empêcher la tenue de la rencontre », a dit M. Camara.

Un autre problème à résoudre pour le bureau politique national du RPG Arc-en-ciel, qui mène des tractations depuis plusieurs semaines en vue de trouver le successeur du président Alpha Condé à la tête du parti.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS