Conakry : la Fondation de la Banque UBA lance la 2ème édition de son concours de dissertation

La Fondation de la Banque UBA (United Banque for Africa) en Guinée a officiellement lancé hier, jeudi 27 janvier 2022, la 2ème édition de son concours national de dissertation à Conakry. Le coup d’envoi de ce concours a été donné dans les locaux de UBA à Kaloum, en présence du chef de Cabinet du ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, rapporte un journaliste que Guineematin.com avait dépêché sur place.

Dénommé NEC (National Education Competition), ce concours de dissertation de UBA vise à contribuer à la promotion de l’excellence dans les écoles guinéennes à travers la lecture et l’écriture. La première phase va durer un mois et mettra aux prises les élèves du secondaire (Collèges et Lycées) de l’ensemble du territoire national. Et, elle devrait permettre de choisir 12 lauréats qui vont s’affronter pour tirer du lot les « trois meilleurs ».

Selon Fanta Kaba, directrice Marketing UBA Guinée, c’est un sujet d’actualité qui a été choisi pour cette 2ème édition du NEC.

« Nous avons jugé opportun de prendre un sujet à l’ère du temps, un sujet qui correspond à l’actualité de notre pays. Donc voici le sujet que les élèves à l’échelle nationale devront traiter : « Si vous étiez le président de la Transition, Colonel Mamadi Doumbouya, quelles réformes mettriez-vous en place en Guinée ? « . Ils ont un mois pour le faire, nous leur donnons jusqu’au 28 février à 23 heures59’ pour produire leurs copies. Ils peuvent les donner via différents canaux, ils peuvent sur nos réseaux sociaux sur les pages de UBA Guinée envoyer leurs candidatures ou envoyer leurs dissertations sur notre adresse Mail [email protected], ils peuvent également envoyer leurs copies en agence, dans n’importe quelles agences de UBA, nous sommes présents également à Labé à l’intérieur du pays et ils répondront à cet appel de candidature nationale à cet effet. Alors, suite à ce premier sujet qu’ils vont traiter, il y aura 12 lauréats qui vont être amenés par la suite à répondre à un autre sujet, mais sur place. C’est-à-dire qu’ils seront sûrement dans cette salle, ils vont traiter le sujet sous surveillance et les trois meilleurs qui émergeront parmi ces 12 seront les finalistes. Alors, il faut savoir que le concours est ouvert à l’échelle nationale. Nous ne nous adressons pas uniquement aux élèves de Conakry, l’intérieur du pays est invité à participer massivement. Nous savons qu’il y a des talents, des étoiles à l’intérieur. Il ne faut pas que l’intérieur ait peur de candidater. Il y a des élèves très brillants à l’intérieur, il est temps qu’on les découvre. Donc, n’hésitez pas, n’ayez pas peur… Les 12 lauréats récompensés auront chacun un ordinateur, et les trois meilleurs parmi ces 12 des bourses d’étude de 10 millions chacun pour poursuivre les études. L’école par ailleurs qui aura fourni le nombre de candidats le plus élevé se verra aussi décerner une petite enveloppe d’un certain montant pour pouvoir acheter des fournitures scolaires. Donc, nous invitons tous les élèves à participer massivement, ils n’ont rien à perdre. Il suffit juste traiter le sujet, de l’envoyer et d’être parmi nous peut-être pour la suite et être récompensé », a expliqué Fanta Kaba.

Pour Antoine Chérif, directeur général adjoint de UBA Guinée, ce concours a été mis en place pour promouvoir et récompenser l’excellence.

Antoine Chérif, directeur général adjoint de UBA Guinée

« Le NEC (National Education Competition) est un concours national de dissertation qui a été mis en place par la fondation afin de promouvoir l’excellence dans l’écriture pour les jeunes, de les encourager à s’adonner à la lecture, de pouvoir enrichir leur culture… L’année passée nous avons connu une forte participation des différentes écoles. Et, cette année, nous pensons également que même à l’intérieur du pays nous allons donner la chance aux différentes écoles de proposer des candidats », promet Antoine Chérif, DGA de UBA Guinée.

Présent au lancement à la cérémonie, Moustapha Doumbouya, chef de cabinet du Ministère de l’enseignement pré-universitaire et l’alphabétisation, a salué cette initiative qui crée l’émulation.

Moustapha Doumbouya, chef de cabinet du Ministère de l’enseignement pré-universitaire et l’alphabétisation

« Au nom du ministre que je représente ici, je voudrais saluer l’initiative de UBA par rapport à ce concours de dissertation qui est à sa deuxième édition. C’est déjà une pratique, comme vous l’avez constaté dans l’actualité, que notre ministre a initié et qui fait de cela son bâton de pèlerin… Donc, vous êtes en droite ligne avec ce département qui veut créer l’émulation et qui veut créer l’excellence dans notre pays. Parce que nous avons compris que les élèves ne sont plus dans cette optique. La qualité a disparu dans nos enseignements et apprentissages. Donc, cette activité, si elle est prise à bras-le-corps par tous les partenaires, je pense que nous réussirons à faire de l’école un centre du savoir », a indiqué Antoine Chérif.

A noter que pour participer au concours, les candidats doivent respecter les conditions ci-après : Etre élève du secondaire (Collège et Lycée) ; Rédiger une dissertation de 750 mots maximum ; Disposer d’une carte scolaire ; Disposer d’une photo d’identité ; Résider en Guinée ; Envoyer la copie + une carte scolaire + une photo et un numéro de téléphone par mail à : [email protected] ; Déposer la copie + une carte scolaire + une photo et un numéro de téléphone par enveloppe fermée dans une de nos agences ou le faire en ligne sur notre site web: www.ubaquinea.com

Mamadou Yahya Petel Diallo pour Guineematin.com

Tél : 622 67 36 81

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS