Makanéra Kaké à Guineematin : « en 3 mois, on peut faire un recensement général de la population, si… »

Alhousseine Makanéra Kaké, président du parti FND, est favorable au recensement général de la population guinéenne, annoncée par le président de la transition, Colonel Mamadi Doumbouya. En plus de favoriser une meilleure planification des politiques publiques, l’ancien ministre et ancien député à l’Assemblée nationale estime que cela permettra aussi d’avoir un fichier électoral fiable, dont la mise à jour sera plus facile. Ce leader politique s’est prononcé sur ce sujet dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com hier, vendredi 28 janvier 2022.

« Prendre son temps et faire le recensement général de la population et de l’habitat d’où doit sortir le fichier électoral, nous donnera un résultat plus proche de la réalité que lorsqu’on fait le recensement pour le fichier électoral seulement. Parce qu’une fois qu’on fait un recensement général, comme c’est biométrique, vous serez avec vos renseignements jusqu’à la mort. Et puisque la majorité des jeunes qui viennent pour le récemment sont à l’école, ça va empêcher les gens de tricher.

Parce que si ce qui est dans le recensement général ne correspond pas à vos données à l’école, vous ne pouvez pas avoir votre diplôme. Pour cette raison, je pense qu’il faut les (les autorités) aider sur cette voie pour qu’on fasse le recensement général de la population et de l’habitat, et à travers ce recensement, on tire le fichier électoral.

En ce moment, on n’aura même pas besoin chaque année de corriger le fichier électoral. Parce qu’on récence tout le monde et dès que vous avez 18 ans, vous êtes pris en compte par le fichier. Donc, au lieu de dire chaque année il faut corriger le fichier, il faut ceci ou cela, c’est mieux de faire le recensement général de la population une fois, et à partir de là, chaque année, celui qui aura 18 ans, entre dans le fichier électoral. Donc, c’est une très bonne chose ».

Pour l’heure, le gouvernement n’a pas dit quand est-ce que ce recensement général, annoncé dans le compte-rendu du conseil des ministres du jeudi dernier va débuter. Et puisque la durée de la transition n’est pas encore connue, beaucoup s’interrogent aussi sur le temps que prendra cette opération. A ce niveau, cet allié du RPG Arc-en-ciel (l’ancien parti au pouvoir) pense qu’on n’aura pas besoin d’une longue période pour faire ce travail.

« Je pense que s’il y a des moyens et de la volonté, trois mois peuvent suffire pour faire un recensement général de la population et de l’habitat et un mois pour bien traiter les données. Donc, en quatre mois, ils pourront finir le tout. Mais tout dépendra de la volonté et des moyens qui sont disponibles pour faire le travail. C’est qu’une seule personne avait l’habitude de faire, si on donne ça à trois personnes, on peut diviser le temps en trois », a dit Alhousseine Makanéra Kaké.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS