Mali : le collectif CDM demande le « retrait des accréditations » des correspondants de RFI et France 24

Les journalistes et correspondants de médias français basés au Mali pourraient faire les frais du bras de fer tendu entre Bamako et Paris. Dans une lettre adressée au ministre malien de la communication, le Collectif pour la défense des militaires (CDM) a ouvertement demandé ce lundi, 31 janvier 2022, le « retrait des accréditations » des journalistes de RFI (Radio France Internationale) et de la chaîne de télévision France 24.

Ledit collectif accuse ces hommes de médias, notamment Serge Daniel et Anne Fleur Lesplaut, d’être « au service de la métropole (la France) » et d’être « entrés dans une véritable campagne de désinformation, de dénigrement, d’intoxication, en tenant des propos subversifs portant atteinte à la souveraineté et à l’intégrité » du Mali.

Serge Daniel

Cette sortie du CDM intervient quelques heures seulement après que les autorités maliennes aient sommé l’ambassadeur de France au Mali de plier bagages. La junte militaire dirigée par Assimi Goïta a donné trois jours (donc 72 heures à partir d’aujourd’hui) à Meyer Joël pour quitter le territoire malien.

Guineematin.com vous propose ci-dessous l’intégralité de cette lettre du Collectif pour la défense des militaires adressée au ministre malien de la communication, de l’économie numérique et la modernisation de l’administration.

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS