La CEDEAO maintient les sanctions contre la Guinée, en attendant un calendrier de la Transition

Réunis en sommet extraordinaire ce jeudi 3 février 2022, à Accra, au Ghana, les chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO (Communiqué économique des États de l’Afrique de l’ouest) ont examiné les situations politiques en Guinée, au Mali et au Burkina Faso. Trois pays dirigés par des juntes⁷ militaires qui ont renversé des présidents élus.

En ce qui concerne la Guinée, la CEDEAO a réclamé la mise en place rapide d’un calendrier de la Transition devant permettre le retour à l’ordre constitutionnel. En attendant, l’organisation sous régionale a décidé de maintenir toutes les sanctions imposées prises au lendemain du coup d’État militaire du 5 septembre 2021.
Il s’agit de la suspension de la Guinée de toutes les instances de la CEDEAO, l’interdiction de voyage et le gel des avoirs des membres du CNRD (Conseil national du rassemblement pour le développement), la junte militaire au pouvoir…
Guineematin.com vous propose ci-dessous le communiqué final de ce sommet extraordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO :
-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS