3 000 dollars pour une partie de jambes : Hadya Présie exhibe un audio qui accable Dansoko au tribunal

Comme annoncé précédemment, le procès de Hadiatou Bah (connu sur les réseaux sociaux sous le nom de Hadya Présie) s’est ouvert ce jeudi, 10 février 2022, devant le tribunal correctionnel de Dixinn. Et, au cours de cette première audience, la prévenue a réitéré ses accusations contre l’opérateur économique Thierno Mamadou Dansoko. Elle a même sorti un fichier audio pour consolider son propos. Un audio qui a été écouté par le tribunal et qui accable Thierno Mamadou Dansoko, rapporte un journaliste que Guineematin.com a dépêché sur place.

Dans cette affaire, Hadya Présie est poursuivie pour « chantage et tentative d’extorsion » par Thierno Mamadou Dansoko. Mais, ce jeudi, la prévenue et ses deux présumés complices (Mohamed Chérif Conté et Mamadou Aliou Kanté) ont réfuté ces accusations. Hadya Présie a laissé entendre que son incarcération est simplement due à son refus de coucher avec Dansoko qui lui a pourtant proposé trois mille dollars (3 000 USD) pour cela…

« Je ne regrette pas d’avoir dit non à ce monsieur (Dansoko). Et, je suis là juste parce que j’ai refusé de coucher avec lui », a déclaré Hadya Présie à la barre.

Pour appuyer ses déclarations et prouver son innocence dans cette affaire, la prévenue a exhibé un fichier audio comme moyen de preuve. Un audio qui a été écouté par le tribunal et dans lequel on entend clairement une voix attribuée à Thierno Mamadou Dansoko proposer trois mille (3 000) dollars à Hadya Présie et qualifiant celle-ci de « business class ».

« On va faire trois (3) séances dans un hôtel », entend-on aussi dire cette voix d’homme dans l’audio.

Ainsi, au terme des débats, les avocats de la défense ont demandé au tribunal d’ordonner l’ouverture des réquisitions et plaidoiries dans cette affaire. Ou, à défaut, de mettre leur cliente en liberté avant de renvoyer le dossier. Mais, le ministère public s’est opposé à cette sollicitation de la défense, tout en proposant au tribunal de renvoyer le dossier pour la comparution de la partie civile (Thierno Mamadou Dansoko).

Finalement, le tribunal a ordonné le maintien en détention de Hadya Présie et ses co-prévenus. Et, il a renvoyé l’affaire au 17 février prochain.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 620 589 527/664 413 227

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS