Kérouané : Guillaume Hawing suspend un directeur d’école et met en demeure le DPE

En tournée à l’intérieur du pays, le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation était hier, lundi 14 février 2022, à Kérouané. Guillaume Hawing a visité les infrastructures scolaires de cette préfecture. Et, au terme de sa visite, il a suspendu le directeur de l’école primaire Morifindjan Diabaté et mis en demeure le directeur préfectoral de l’éducation.

Selon les informations confiées à un des correspondants de Guineematin.com dans la région de Kankan, l’école primaire Morifindjan Diabaté a été la dernière étape de la visite du ministre Guillaume Hawing à Kérouané. Et, il a été stupéfait de voir des élèves assis à même le sol en train de recopier des leçons, alors qu’il y avait un énorme tas de tables-bancs cassés sur place. D’où sa colère contre le directeur de l’école et le DPE de Kérouané.

« Dans un premier temps, le ministre a trouvé que le sol de la classe de 5ème année était complètement dégradé, il y avait très peu de tables bancs aussi. Donc, il a demandé au directeur si le bureau de l’APEAE ne fonctionnait pas, mais la réponse donnée n’a pas été satisfaisante. Nous sommes allés dans une autre salle, on a trouvé là-bas aussi onze (11) petits élèves assis par terre en train de recopier. L’enseignant a fait savoir qu’il n’y avait pas de tables bancs, alors que là où on était il y avait beaucoup de tables bancs endommagés. Donc, le ministre s’est demandé pourquoi les enfants étudient à même le sol alors qu’on aurait pu arranger ces tables bancs avec l’argent de l’APEAE. C’est pourquoi le directeur a été suspendu et moi j’ai été mis en demeure pour refaire les tables bancs », a expliqué Lanceï Doumbouya, le directeur préfectoral de l’éducation de Kérouané.

A en croire cette autorité éducative, le passage du ministre de l’enseignement pré-universitaire a fait du bien aux élèves de Morifindjan Diabaté. Car, quelques heures après son départ, les tables-bancs cassés ont été réparé et mis à leur disposition.

« J’ai pris les menuisiers et les travaux ont fini depuis le matin. Et, cela m’a permis d’avoir 13 tables-bancs. Et, là où les enfants étaient assis à même le sol, j’ai envoyé 5 bancs là-bas, on a réparti les 8 autres bancs dans les autres salles. On a envoyé les images au ministre par l’entremise d’une journaliste qui est avec lui. Donc, sûrement le ministre reviendra sur de meilleurs sentiments, puisqu’on a fait ce qu’il nous a demandé », a dit Lanceï Doumbouya.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS