Cellou Dalein Diallo : « j’ai libéré ma résidence en attendant… »

Même s’il a été obligé de libérer sa résidence, située à Dixinn (Conakry), Cellou Dalein Diallo n’a pas mis un croix sur cette maison, que les autorités guinéennes considèrent comme un patrimoine de l’Etat. Le président de l’UFDG indique que son départ n’est que provisoire car, dit-il, ses avocats vont poursuivre la procédure judiciaire visant à prouver que cette maison lui appartient légalement.

« J’ai pris acte de la décision du juge des référés qui s’est déclaré incompétent en dépit des arguments développés par mes avocats.

Cette décision est un déni de justice au regard du droit positif guinéen en vigueur. Néanmoins, j’ai libéré provisoirement ma résidence en attendant l’issue de la procédure judiciaire au fond que mes avocats viennent d’engager.

Je remercie ceux et celles qui m’ont exprimé leur sympathie et leur solidarité. Je leur demande de rester sereins et de ne pas céder à la provocation », a écrit Cellou Dalein Diallo sur sa page Facebook.

Peu après avoir le départ de Cellou Dalein Diallo et de Sidya Touré, le patrimoine bâti public est venu récupérer les clés de leurs maisons.

Le chef d’état-major général des armées, et le haut-commandant de la gendarmerie nationale, le colonel Balla Samoura, se sont aussi rendus sur les lieux pour un constat.

Ces maisons sont actuellement gardées par les services de sécurité.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS