Rencontres CNT-citoyens : l’imam de Kankan demande la réduction des partis politiques à trois

Après avoir entretenu les sous-préfets, les maires et les citoyens à la maison des jeunes de Kankan, les conseillers nationaux de la transition se sont rendus chez le grand imam de Kankan ce vendredi, 4 Mars 2022. Le chef religieux a été interrogé par les missionnaires du CNT sur l’avenir et la configuration de la vie politique pendant et après la transition. 

Et, le leader religieux n’est pas allé du dos de la cuillère. Pour Karamo Bangaly Kaba, il faut réduire le nombre des partis politiques à deux ou au maximum trois pour éviter la pagaille actuelle.

« C’est parce qu’on n’est pas d’accord qu’il y a beaucoup de partis politiques en Guinée ; trop de partis politiques, c’est un sabotage. Aux Etats-Unis, il y a deux grands partis politiques (les démocrates et les républicains), en France, il y en a pas beaucoup. S’il n’y a pas beaucoup de partis politiques, c’est la paix dans le pays. Mais, en Guinée, vous avez des partis qui n’ont même pas de siège ou de bureau. Nous avons trois couleurs sur notre drapeau ; donc, on peut avoir trois partis politiques en Guinée ou même deux. Si le gouvernement réussit à les réduire, ça serait bien pour éviter la pagaille et le sabotage… Il ne faudrait pas que ça dépasse trois… », a notamment insisté l’imam.

À précisé que le CNT avait désigné cinq conseillers pour les préfecture de Siguiri, Mandiana et Kankan. Mohamed Lamine Diallo (dit Mamadou Thug), Maïmouna Barry et les doyens Mamadi Kéita, Yamoussa Touré et Aliou Badara Thiam, qui ont quitté Conakry le 26 février, continuent leurs rencontres avec toutes les couches sociales, politiques et économiques jusqu’au dimanche.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS