Accord-cadre Guinée-Rio tinto/Winning : voici la réaction du mouvement social

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, le Gouvernement guinéen a signé samedi dernier, le 26 mars 2022, avec les géants miniers Rio tinto et Winnging Consortium Simandou pour l’exploitation des gisements de fer du Simandou et la construction des infrastructures portuaires et ferroviaires, pour une enveloppe de 15 milliards de dollars. Cet accord salué par le patronat guinéen a été également approuvé et célébré par les partenaires sociaux et la Chambre de commerce, d’industrie et d’artisanat.

Au micro de la presse dont Guineematin.com, Abdoulaye Sow, le Secrétaire général de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée, au nom du mouvement social a adressé ses chaleureux remerciements au gouvernement et exprimé sa joie de voir réalisé ce gigantesque projet minier, de classe mondiale. C’était le 29 mars 2022, en marge d’une rencontre avec la Confédération générale des entreprises de Guinée, du mouvement social et de la Chambre de commerce.

« Ce projet minier gigantesque que la Guinée vient de signer avec ses partenaires de Rio Tinto et Winning Consortium Simandou est d’une grande importance. C’est une fierté d’être là. Ce grand projet qu’on vient de signer est une aubaine pour la Guinée. C’est beaucoup d’emplois, c’est de la richesse, c’est le bien être pour les Guinéens et c’est ce que nous cherchons pour nos braves populations et merci au Colonel Mamadi Doumbouya et son gouvernement. Nous soutenons de toutes nos forces la réalisation du projet », a promis le syndicaliste.

De même, Ibrahima Diané, premier Vice-président de la Chambre du commerce d’industrie et d’artisanat de Guinée se réjouit de la concrétisation d’une grande opportunité pour la Guinée et les dirigeants doivent s’engager à faire en sorte que la jeunesse soit au centre de ce projet et réduire considérablement le chômage.

« C’est un projet cadre qui est d’une dimension extraordinaire pour la Guinée, pour les partenaires qui sont là, qui ont confiance à la Guinée et qui y investissent. Nous les rassurons, qu’ils sont toujours les bienvenus, mais il faut que le contenu local soit mis en exergue et qu’on appuie dessus aussi bien que le contenu local que la formation des Guinéens, je pense que c’est une chance pour la Guinée. Il faudrait la saisir pour que tous les Guinéens et dans n’importe quel secteur d’activité, puissent trouver leur compte par ce projet. Quand on parle de la formation, on commence d’abord par la jeunesse, donc les jeunes sont les bienvenus et nous veillerons à ce que cela soit étendu à l’ensemble de la jeunesse, qui a plus besoin de l’emploi de plus d’emploi. Et c’est ce qui va réduire le chômage, l’agressivité et les violences. Avec ce gigantesque projet, les jeunes seront au premier plan », a-t-il dit

Faut-il rappeler que cette rencontre du 29 mars était placée sous la présidence d’Ansoumane « Guiter » Kaba, le Président de la Confédération générale des entreprises de Guinée (CEG-GUI) et devant tous les ténors des anciennes branches du patronat.

Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS