Benty (Forécariah) : une plantation de bananes plantains et d’anacardiers incendiée

Située dans la sous-préfecture de Benty (préfecture de Forécariah), cette plantation de Gustave McCarthy a pris feu dimanche dernier, 27 mars 2022, en pleine journée. L’incendie a duré trois jours et a causé d’importants dégâts. Les bananes plantains et les anacardiers qui se trouvaient dans cette plantation ont été pratiquement tous réduits en cendres. Également, toute l’installation d’irrigation de cette plantation a été calcinée.

Selon les informations confiées à Guineematin.com, cet incendie vorace s’est déclaré dimanche dernier aux environs de 15 heures a duré jusqu’à hier, mercredi 30 mars 2022. Heureusement, il n’a causé aucune perte en vie humaine.

« L’incendie s’est déclaré dans la journée du dimanche et il a duré jusqu’au mercredi. Parce que c’est le matin du 30 mars qu’on a pu maîtriser le feu. On ne sait pas qui a mis le feu, on l’a vu comme ça… C’est vers 15 heures que l’incendie s’est déclaré. Parce que le gardien était au niveau de la plantation, il a quitté pour aller donner à boire aux bœufs, c’est en ce moment qu’il a vu le feu sortir du côté de la plantation où il y a des bananes plantains et des anacardes. On a pu sauver que quelques pieds de bananes qui sont aussi en souffrance compte tenu de l’ardeur des flammes. Les pertes sont énormes. Parce que les tuyauteries pour l’irrigation que je viens d’installer ont été complètement calcinées. Et, si je regarde mes factures, en tuyauterie seulement je suis dans les 125 000 000 de francs guinéens de perte », a expliqué Gustave McCarthy, le propriétaire de cette plantation.

Face à cet incendie (qui n’est pas le premier dans cette plantation), cet agriculteur a saisi le cantonnement forestier de Forécariah d’une plainte contre X. Mais, il se désole de l’éternel recommencement auquel il est assujetti par ces incendies à répétition.

« Je venais d’y mettre des bananes plantains, mais tout est parti en fumée. Tout a été complètement calciné par le feu. Et, ce n’est pas la première fois, parce que je suis tout le temps victime de ça (incendie). La plantation se trouve sur un terrain d’une superficie de 150 hectares où il y a également une ferme. Mais, la ferme n’a pas été touchée. C’est la plantation qui a été complètement calcinée. Je venais même de commencer le labour pour les ananas, l’incendie a réduit à néant mes efforts… Mais, j’ai déjà porté plainte contre X. Parce que j’ai été à la plantation avec les gardes du cantonnement forestier de Forécariah et de Benty, ils ont pris note, ils disent qu’ils vont faire des enquêtes. Donc, on attend. Mais, le problème, c’est qu’on n’a pas où pleurer. On investit ici à nos risques et périls », a déploré Gustave McCarthy.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS