Qui doit jeûner ? Quels en sont les bénéfices ?… Oustaz Ramadan dit tout à Guineematin

A l’instar de leurs coreligionnaires du monde, les fidèles musulmans de Guinée s’apprêtent à entamer le jeûne du mois saint de Ramadan. Un mois de pénitence, de partage, de repentance et de rapprochement à Dieu. Mais comment le fidèle musulman doit-il accueillir ce mois Saint ? Qui doit jeûner ? Quels sont les avantages liés à cette pratique religieuse ?

Pour répondre à toutes ces questions, un reporter de Guineematin.com a donné la parole à Oustaz Mohamed Ramadan Bah, chroniqueur islamique, imam de la mosquée Markaze de Koloma, dans la commune de Ratoma.

Guineematin.com : les fidèles musulmans vont commencer à observer le jeun du mois Saint de Ramadan. Dites-nous, comment est-ce que les fidèles musulmans doivent se préparer pour bien accueillir ce mois béni de Dieu ?

Oustaz Ramadan : ce mois de Ramadan, nous savons que c’est un mois béni. C’est le 9ème mois lunaire. Pour accueillir ce mois saint et le jeûner, il y a des conditions. Il faut tout d’abord observer le croissant lunaire le 29ème jour qui coïncide au vendredi prochain, 1er avril 2022. Si le croissant lunaire apparaît ce jour, le lendemain samedi, c’est le mois de Ramadan qui commence. Dans le cas contraire, le dimanche sera le premier jour du mois de Ramadan. Maintenant, ce que nous devons savoir, le Ramadan est un mois béni. Tous les musulmans doivent jeûner. Il faut d’abord être musulman, être en bonne santé et ne pas être en voyage. Pour nos sœurs et nos mamans, elles ne doivent pas être en période de menstrues. Quand toutes ces conditions sont remplies, le musulman ou la musulmane peut observer le jeun. Dans ce cas, le musulman peut formuler l’intention de jeûner 29 ou 30 jours à la veille du premier jour, tout comme il peut formuler cette intention tous les jours. Et nous savons que le jeun, c’est de l’aube jusqu’au coucher du soleil qu’il faut s’abstenir de manger, de boire, de faire des rapports intimes avec son épouse. En ce qui concerne la préparation, il n’y a pas de préparation spécifique pour accueillir le mois de Ramadan.

Guineematin.com : quels sont les actes à accomplir, notamment au service de la communauté ?

Oustaz Ramadan : il faut chercher de quoi manger, penser aux pauvres, aux démunis qui n’ont pas de quoi manger. Il faut vraiment penser à eux en leur venant en aide. Aussi, il faut penser aux adorations, qui sont multipliées pendant le mois de Ramadan. Il faut beaucoup prier, notamment les prières nocturnes. Ne pas négliger les prières nocturnes. Puisque le Prophète Mohamed, Paix et Salut sur Lui, nous dit que toute personne qui arrive à prier toutes les prières nocturnes, du début à la fin, Dieu effacera tous ses péchés.  Donc, il ne faut pas négliger cette prière, ne pas négliger le Coran.  Lire de la première à la dernière page du Coran ; écoutez les hadiths du Prophète Mohamed (PSL), lire sa biographie et faire assez de sacrifices durant le mois de Ramadan. Et si les moyens sont là, il faut aller faire le petit pèlerinage (Oumra) à la Mecque. Là aussi, c’est une très bonne chose pour ceux qui en ont les moyens. Le Prophète Mohamed (PSL) dit : celui qui arrive à faire le Oumra pendant le mois de Ramadan, c’est comme s’il avait accompli le pèlerinage avec Lui.  Et nous savons, accomplir le pèlerinage avec le Prophète Mohamed (PSL), la récompense c’est le paradis. Donc, il faut se préparer pour tout cela.

Guineematin.com : qu’en est-il pour les personnes très âgées et les personnes malades qui ne peuvent pas jeûner.  Que doivent-ils faire ?

Oustaz Ramadan : Pour les personnes qui ne peuvent pas du tout jeûner, ceux-là doivent nourrir un pauvre.  Ils doivent donner à manger à un pauvre chaque jour ou bien il attend à la fin du mois. Si le mois c’est 29 jours, il réunit 29 personnes pauvres, et si c’est 30 jours, il réunit 30 pauvres. Il leur donne à manger. Ils mangent à leur faim. Cela compense le jeûne qu’il devrait faire pendant le mois saint de Ramadan. Ça, c’est pour ceux qui ne peuvent pas du tout jeûner, c’est-à-dire les malades qui sont condamnés et qui ne peuvent pas supporter le jeûne et la maladie.  Maintenant, il y a un second groupe qui concerne les personnes qui ont une maladie qu’on ne peut guérir. Là, on ne jeûne pas parce qu’on est malade. Mais si on est guéris, on doit rembourser les jours qu’on a mangés. C’est la même chose pour nos sœurs et nos mamans quand elles sont en période de menstrues, elles ne doivent pas jeûner. Celles-là aussi, c’est à la fin du Ramadan qu’elles vont rembourser les jours qu’elles ont mangés.

Guineematin.com : certains jeûneurs se livrent à des séances de jeux de cartes, de lido, de dames, une manière pour eux de faire passer le temps. Qu’en est-il de leur sort ?

Oustaz Ramadan : ça, c’est des choses illicites. Il faut s’abstenir de se livrer à ces jeux. Parce que c’est un mois béni, c’est un mois que tout musulman doit mettre à profit pour se purifier. Donc, le musulman doit abandonner tous ces jeux de divertissement. Ces jeux n’annulent pas totalement le jeun, mais ça diminue les biens qu’on devrait avoir dans le mois. Ça peut même aller jusqu’à annuler le jeûne. Donc, il faut s’abstenir de ces jeux. Il faut également s’abstenir de mentir, de calomnier, de témoigner des mensonges, de voler, de dire des choses illicites. Il faut tenir sa langue parce que nous sommes dans un mois différent des autres. A nos sœurs qui ne s’habillent pas bien, d’éviter de porter des tenues extravagantes, de porter des tenues correctes, ne pas exciter les gens vers elles.

Guineematin.com : est-ce qu’un malade qui prend des injections peut jeûner ?

Oustaz Ramadan : il y a deux sortes d’injections. Pour les injections qui ne remplacent pas l’alimentation, là il n’y a pas de problèmes. Mais les injections qui remplacent l’alimentation, si on doit les prendre, il faudrait rompre le jeun, et à la fin du mois de Ramadan, on rembourse le nombre de jours pendant lesquels on a pris ces injections.

Guineematin.com : quelle est la récompense de celui qui a convenablement jeûné le mois Saint de Ramadan ?

Oustaz Ramadan :  la récompense du jeun, c’est le paradis. Il y a une porte au paradis appelée Al Rayyâne.  N’entrera par cette porte que ceux-là qui ont jeuné. Donc la récompense, c’est le paradis.

Guineematin.com : quel est le message que vous avez à lancer à l’endroit des fidèles musulmans de Guinée ?

Oustaz Ramadan : le message, c’est d’accueillir le mois de Ramadan avec ferveur. De ne pas avoir peur, de ne pas s’inquiéter, de ne pas paniquer. Le mois de Ramadan est un mois béni. Le Prophète Mohamed (PSL) a dit, si on savait les biens qui se trouvaient dans le mois béni de Ramadan, on aurait souhaité que toute l’année soit le Ramadan. Donc, c’est de dire aux frères et sœurs musulmans d’être généreux envers tout le monde, d’être gentils, d’être doux, patients et tolérants…

Propos recueillis par Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel :620 589 527/664 413 227

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS