N’Zérékoré : l’Etude d’Impact Environnemental du Parc éolien de Gbana (Koropara) validée par les communautés

Les responsables de la Société d’Exploitation des Mines, Carrière, Industrie, Diamant et de l’Or (SEMCIDOR) ont procédé à la présentation de l’Etude d’Impact Environnemental et Social (EIES) de l’installation du Parc éolien de Gbana, localité située dans la sous-préfecture de Koropara, dans la préfecture de N’Zérékoré. La présentation, destinée aux 18 districts des 3 sous-préfectures impactées par le projet, a permis aux communautés de connaître les tenants et aboutissants de ce méga projet et qui ont fini par sa validation provisoire, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Après la signature du protocole d’accord entre le ministère de l’Energie et SEMCIDOR en mars dernier, les responsables de ce méga projet ont procédé à la présentation de l’EIES. C’est la maison des jeunes de Koropara, à 90 km de N’zérékoré, qui a servi de cadre à la cérémonie.

Cette journée de consultation s’est soldée par la validation provisoire de l’EIES par les 18 villages impactés par le projet du Parc Eolien de Gbana. Le résultat provisoire, qui sera validé par le ministère de l’Environnement la semaine prochaine, va permettre à la société de lancer. Une satisfaction pour le DG de la SEMCIDOR, Aimé Marcel Dramou, qui rassure que les préoccupations des communautés ont été prises en compte.

Aimé Marcel Dramou, PDG de SEMCIDOR

« Cette consultation est le résultat de plusieurs démarches. SAMCIDOR a signé une convention de collaboration avec le gouvernement Guinéen à travers un protocole d’accord le 12 février 2016. Et ce protocole nous a permis de réaliser les études préliminaires. Après la fin de ces études préliminaires, nous avons présenté les résultats issus de ces études. Ces résultats enquêtés, ont été validés par le ministère de l’Energie d’alors. La deuxième étape était d’avancer avec les investisseurs crédibles pour accompagner SAMCIDOR à réaliser les études complémentaires : les études complémentaires, l’impact environnemental et les études de faisabilité… Je me réjouis à plus d’un titre, parce que le bureau d’études qui a été recruté pour ces études d’impact a touché toutes les réalités au bout du doigt. Donc, il fallait que les ayant-droits touchent les réalités pour voir est-ce qu’aucun paramètre n’a pas été omis. Et voilà aujourd’hui, la communauté adhère à 100%. Les préoccupations ont été prises en compte et ils ont eu très bonne perception par rapport à la réalisation de ce projet », a-t-il laissé entendre.

En outre, Aimé Marcel Dramou a apporté des précisions sur les bénéfices liés à la réalisation de ce parc éolien. « Ce projet a un enjeu tout fait particulier. Parce que ce projet est un méga projet. Nous nous ne limitons pas seulement à la fourniture de l’électricité. Qui parle de l’électricité aussi parle de payement. Parce qu’on va produire le courant mais les gens vont payer. Ça veut dire quoi ? À côté du premier projet qu’on veut installer, nous allons créer des activités génératrices de revenus (AGR) auprès des communautés pour qu’elles consomment le courant… ».

Maçon Kpoulomou, vice-maire de la commune rurale de Koropara

Du côté des communautés impactées par le projet du Parc Eolien de Gbana, c’est un ouf de soulagement. C’est ce qu’a indiqué le vice-maire de la commune rurale de Koropara, Moriba Maçon Kphogomou. « On a longtemps attendu la réalisation de ce projet de Gbana. Il n’y a pas eu de réactions ; mais actuellement, à travers l’effort fourni par monsieur le directeur général, on est arrivé aujourd’hui à ça. Je demande au gouvernement Guinéen d’appuyer la société pour la réalisation de ce projet. Car ce projet va permettre de créer l’emploi pour nos communautés, Surtout les étudiants diplômés sans emploi qui sont là. Et aussi la fourniture du courant, de l’eau et les activités génératrices de revenus (AGR) pour nos différentes communautés », dira-t-il.

A noter que 50 éoliens seront installés, avec une capacité unitaire unique de 4, 0 MW. Il sera de 171 mètres de diamètre et 140 mètres de hauteur. Une station de 220 kV sera construite avec une capacité totale de 200 MW à installer pendant une période de 24 mois.

De N’Zérékoré Foromo Gbouo LAMAH pour Guineematin.com

Tél : +224620166816/666890877

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS