Investigations judiciaires : Bantama Sow, Damaro Camara, Tibou Kamara, Kalil Kaba et Rémy Lamah, rentrent chez eux

Les anciens dirigeants guinéens continuent de défiler devant la direction centrale des investigations judiciaires de la gendarmerie nationale. Ce mardi, 19 avril 2022, quatre figures du régime Alpha Condé sont venus répondre à la convocation des enquêteurs qui travaillent sous l’autorité de la de la CRIEF (Cour de répression des infractions économiques et financières).

Il s’agit de l’honorable Amadou Damaro Camara (ancien président de l’Assemblée nationale), Tibou Kamara (ancien ministre de l’industrie et des PME et porte-parole du dernier gouvernement d’Alpha Condé), Sanoussy Bantama Sow (ancien ministre des sports), Ibrahima Kalil Kaba, alias Lilou (ancien ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger) et Rémy Lamah (ancien ministre de la santé).

Soupçonnés de détournement, blanchiment d’argent et corruption entre autres, ces anciens hauts cadres du pays étaient venus répondre une nouvelle fois aux questions des officiers de police judiciaire. Mais, environ une heure seulement après leur arrivée dans la villa 36 de la cité des nations, qui abrite la direction centrale des investigations judiciaires de la gendarmerie nationale, ils sont sortis pour rentrer chez eux. On ne connaît pas pour l’heure s’ils ont été entendus ou non.

La semaine dernière, un des avocats des anciens ministres avait laissé entendre que les auditions sont suspendues depuis le 4 avril dernier. Selon lui, leurs clients sont soumis actuellement à une sorte de garde à vue. C’est-à-dire qu’ils viennent s’asseoir tout simplement dans les locaux de la DCIJ-GN, quelques fois pendant des heures, avant d’être autorisés à rentrer chez eux pour revenir un autre jour.

Fatoumata Diouldé Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS