Récupération des domaines de l’Etat : Plusieurs bâtiments, des magasins et kiosques dans le viseur des autorités à Mamou

Le coup d’envoi des opérations de récupération des domaines de l’Etat a été donné hier, mercredi 20 avril 2022, à Mamou. Et, c’est le gouverneur de région, colonel Aly Badara Camara, qui a conduit les équipes sur le terrain au compte de cette première journée. Une journée qui a consisté à l’identification et au cochage de plusieurs maisons d’habitation, des magasins et des kiosques sis dans la zone de l’ancienne gare du chemin de fer Conakry-Kankan dans la ville carrefour.

Ces opérations qui menacent la quiétude des femmes du marché Avaria ont même poussé certaines vendeuses (notamment les étalagistes) à se transporter chez le préfet pour présenter des doléances. Mais, sans avoir gain de cause. Le préfet est resté ferme sur sa volonté de récupérer tous les domaines de l’Etat à Mamou. Et, il leur a demandé de quitter le trottoir pour rentrer définitivement dans le marché, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

Dans la zone de l’ancienne gare où le gouverneur Aly Badara Camara et ses hommes sont passés, plusieurs bâtiments ont été cochés au rouge et leurs occupants sommés de quitter les lieux dans les brefs délais. Ils ont également demandé aux vendeuses qui occupent le trottoir et quasiment toute la chaussée qui mène à l’ancienne gare (en provenance du commissariat central de la police) de quitter les lieux avant l’arrivée des équipes de déguerpissement. Mais, ces femmes, très inquiètes de cette nouvelle, se sont transportées chez le préfet, colonel Mamady Diallo, pour présenter des doléances. Seulement, dans un langage très diplomatique, l’autorité préfectorale leur a opposé une fin de non-recevoir.

« Cette opération n’est pas contre la population de Mamou, mais plutôt pour la population de Mamou. Puisque un seul individu ne doit pas profiter des biens de l’État. C’est pourquoi le CNRD a dit qu’aucun Guinéen ne profitera de l’État, tout le monde travaillera pour l’État. C’est pourquoi les biens de l’État que des individus sont en train d’utiliser à leurs fins, l’État est en train de les récupérer. Donc, cette mission n’est pas contre les femmes que vous êtes, c’est à l’avantage de toute la population de Mamou. Vous les femmes, vous n’êtes pas concernées par les déguerpissements. Le CNRD a donné l’ordre sur toute l’étendue du territoire national de récupérer les domaines de l’État, y compris dans les sous-préfectures. Cette mission passe partout dans le pays. Nous récupérons ces biens pour vous les femmes. Nous vous invitons à venir dans les marchés nous allons trouver des places pour vous. Ce n’est pas la peine que vous vous regroupiez ici. Je vous invite à ne pas en faire un problème et je pense que ces bâtiments ne vous appartiennent pas. Je vous demande de comprendre (…), si nous disons que nous allons attendre jusqu’à la fin de la fête, alors que le CNRD a donné l’ordre de récupérer les domaines maintenant, on aurait failli à notre mission. Et, ça ne sera pas bon  pour le préfet, ni pour le gouverneur, ni pour le maire voire vous-mêmes. Parce qu’on dira que la population de Mamou s’est rebellée contre l’autorité », a-t-il indiqué.

A suivre !

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tél : 625698919/657343939

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS