Tarambaly (Labé) : un jeune meurt asphyxié dans un puits et l’agent de la protection civile venu remonter son corps y tombe en syncope

Les faits se sont produits ce vendredi, 29 Avril 2022, dans la commune rurale de Tarambaly (une localité située à 17 kilomètres du chef-lieu de la préfecture de Labé). Mamadou Maladho Bah, un maçon âgé d’une vingtaine d’années et originaire de la préfecture de Koubia, a perdu la vie dans un puits qu’il était en train de curer au secteur Pellel. Il aurait été asphyxié.

Et, selon les informations confiées à Guineematin.com, l’agent de la protection civile qui est venu pour remonter son corps y a aussi frôlé la mort. Il s’est évanoui au fond du puits et il n’a retrouvé connaissance qu’à l’hôpital régional de Labé.

« Le jeune Mamadou Maladho Bah était originaire de Kourou, dans la sous-préfecture de Fafaya, préfecture de Koubia. Il était venu à Tarambaly pour exercer son métier de maçonnerie. C’est ainsi qu’il a été coopté par un de ses amis pour faire le curage de ce puits. Malheureusement pour lui, il y avait du gaz toxique à l’intérieur du puits, il a été certes asphyxié par le gaz. C’est ce qui lui a été fatal et il y a rendu l’âme. Comme il n’a pas fait signe de vie pendant un bon moment, son camarade avec lequel il travaillait a attiré l’attention des citoyens sur le sort de son coéquipier. C’est ainsi que nous avons été saisis de la nouvelle. Et, à notre tour, nous avons informé le service de la protection civile pour venir nous assister, remonter le corps du jeune du fond du puits. Mais, même l’agent de la protection civile qui est descendu pour extraire le corps a aussi perdu connaissance. Heureusement, il a été remonté et envoyé à l’hôpital où il a été pris en charge. Et, actuellement, il a retrouvé connaissance. Mais, il est toujours sous perfusion. On se retourne comme ça à Tarambaly avec le commandant de la protection civile pour chercher à remonter le corps de Maladho », a expliqué un peu plus tôt Richard Niankoi Lamah, sous-préfet de Tarambaly.

A noter qu’aux environs de 13 heures 20’, le corps de Mamadou Maladho Bah a été remonté du fond du puits.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS