Salon de l’orientation à N’Zérékoré : forte mobilisation des élèves pour cette initiative du METFP et du MERSI

La mission conjointe du ministère de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (METFP) et celui de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation poursuit sa tournée dans la Guinée profonde.

Après la région de Faranah (en Haute Guinée), ladite mission a lancé mercredi dernier, 11 mai 2022, le Salon De l’Orientation (SDO) à N’zérékoré. Le coup d’envoi dudit Salon a été donné au terrain de l’université, en présence des autorités éducatives locales (IRE et DPE) et de nombreux élèves de la capitale de la région forestière, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

C’est le recteur de l’université de N’zérékoré, Dr Sékou Oumar Keïta, qui a prononcé le discours de bienvenue à l’intention de la mission conjointe du ministère de l’enseignement technique et celui de l’enseignement supérieur. Un discours dans lequel il s’est réjoui d’abriter une telle rencontre en faveur des élèves.

Zaïnoul Abidine Barry, conseiller chargé de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle au METFP

Juste après son allocution, le Directeur du service de la modernisation de l’information du ministère de l’Enseignement supérieur, Zakaria Diallo, a pris la parole pour décliner l’objectif du salon de l’orientation porté par la mission conjointe dont il fait partie.

« L’évènement qui nous réunit ce matin est un événement capital pour le système éducatif guinéen. Car, il s’agit d’échanger avec vous sur un moyen déterminant de votre avenir. Il s’agit de faire un choix, un choix de carrière qui découle du choix que vous verrez lors de la campagne d’orientation après l’obtention du baccalauréat », a-t-il expliqué, tout en se réjouissant de la forte mobilisation des élèves pour la circonstance.

Selon les informations, le salon de l’orientation consiste à fournir aux élèves de larges informations sur le choix de leur avenir à travers les plateformes numériques www.gupol pour l’enseignement supérieur et www.parcoursproguinee.org pour l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Mais, à travers ce Salon, il est aussi vital d’expliquer aux élèves qu’il existe désormais « une passerelle entre les formations techniques et l’enseignement supérieur ».

Car, à en croire, Zaïnoul Abidine Barry, conseiller chargé de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, choisir l’ETFP permet à l’élève de décrocher plus rapidement un emploi et développer d’autres compétences pour enrichir son parcours.

« Aujourd’hui, il faut savoir qu’à partir du BEPC ou bien du baccalauréat, il y a une possibilité de faire une formation professionnelle, de développer un métier et d’être qualifié… Donc, c’est le moment de réfléchir pour dire qu’au lieu de se retrouver dans la rue, l’enseignement technique et la formation professionnelle offre plusieurs possibilités à travers plusieurs filières qui existent dans nos différentes écoles », a-t-il dit.

De son côté, Saa Joseph Kamano, le chargé d’études du développement des programmes au METFP, a encouragé les élèves à intégrer les écoles professionnelles pour permettre à la Guinée de combler ses besoins en « techniciens professionnels » et répondre efficacement aux nombreuses demandes des entreprises.

« Aujourd’hui, notre pays a besoin de techniciens. Car, pour être employé par les sociétés minières ou toute autre entreprise, on n’a besoin de techniciens. D’où l’importance de s’inscrire dans les écoles professionnelles pour obtenir une formation qualifiée », a-t-il indiqué.

Après ce lancement du Salon de l’orientation, la mission a effectué une visite de travail à l’inspection régionale de l’ETFP, au CFP et à l’ERAM de N’Zérékoré. Partout, elle s’est entretenue avec les encadreurs et les apprenants trouvés sur place avant de visiter les installations de ces écoles. La mission a également poursuivi sa campagne d’information dans les différents établissements scolaires de la ville de N’Zérékoré.

A noter que ce vendredi, 13 Mai 2022, la mission s’est rendue dans la ville de Kankan. Mais, avant de fouler le pied dans la cité de Nabaya, cette mission a fait une escale au lycée Sékouba Sacko de Kérouané où elle a rencontré les autorités, ainsi que les élèves dudit lycée.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS