Saïkou Yaya (UFR) répond au CNRD : « nous allons jouir de nos droits sur la terre guinéenne »

Les réactions n’ont pas tardé après l’annonce de la décision du CNRD, la junte militaire qui dirige la Guinée, d’interdire toute manifestation sur les voies et places publiques. Dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com peu après l’annonce de cette décision, Saïkou Yaya Barry, le secrétaire exécutif de l’UFR (Union des forces républicaines), a dénoncé une volonté des militaires d’imposer une dictature aux Guinéens.

« Cette décision dénote exactement la volonté du CNRD de se lancer dans la dictature. Réduire les partis politiques à leur plus petite expression, museler les libertés individuelles et collectives, et faire ce qu’ils veulent de l’État guinéen. C’est dans cette optique qu’ils sont, tout en oubliant la manière dont ils sont arrivés au pouvoir et les promesses tenues quand ils ont pris le pouvoir. Cela dénote cette volonté de museler les forces politiques et sociales dans notre pays. Et je crois que cela ne rend pas service à la transition voulue par les Guinéens », a réagi l’ancien député.

Ce responsable du parti dirigé par Sidya Touré prévient la junte militaire que sa démarche est vouée à l’échec. Car, soutient-il, les Guinéens épris de paix et de justice ne se soumettront pas à une telle décision. « Il faut reconnaître que c’est un communiqué qui annonce cette décision. Un communiqué d’une junte n’est pas une loi. Il serait utile que les militaires se ressaisissent et qu’ils fassent ce qui doit être fait. Gérer une transition demande un dialogue, demande un consensus. Ce qu’ils tentent de faire aujourd’hui ne peut pas aboutir à quelque chose de positif.

Mais, ce que Alpha Condé, qui était leur mentor, qui se servait d’eux pour agir contre la population, ce ne sont pas eux qui vont nous empêcher de le faire. Nous allons jouir de nos droits sur la terre guinéenne, qui appartient à tous les Guinéens et non à un petit groupe. Les contradictions doivent être acceptées, le consensus doit être trouvé. Hormis cela, la frustration grandissant, les hommes et les femmes épris de paix et de justice se lèveront pour lutter contre la dictature. Et ça, personne ne pourra l’empêcher », assure Saïkou Yaya Barry.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS