CRIEF : le procès d’Abdoulaye DIALLO et Ansoumane KALIVOGUI renvoyé au 23 mai prochain

Poursuivis pour « escroquerie, faux et usage de faux, stellionat et complicité » au préjudice de Mamadou Djouldé Diallo, les prévenus Abdoulaye Diallo et Ansoumane Kalivogui ont comparu ce lundi, 16 mai 2022, devant la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF). Mais, l’audience a été très vite renvoyée à cause de l’absence de leur conseil, Me Justin Tambada Tolno, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Il n’y a pas eu de débat dans cette affaire ce lundi. Car, dès l’ouverture de l’audience devant la chambre de jugement de la CRIEF, le président Francis Kova Zoumanigui a fait constater l’absence de l’avocat des prévenus à cette audience. Ce qui, aux yeux des avocats de la partie civile, ne peut nullement empêcher la continuation de la procédure dans cette affaire. Me Amara Bangoura (un des conseils de la partie civile) a demandé à la Cour d’en tirer toutes les conséquences de droit qui s’imposent.

Seulement, de leur côté, les prévenus ont souhaité que le dossier soit renvoyé pour leur permettre d’être jugés en présence de leur conseil « pour des fins d’assistance ». Un souhait auquel le ministère public (représenté par la substitut du procureur Joséphine Loly Tenkiano) n’a trouvé aucune objection.

Finalement, la chambre de jugement a accédé à la demande des prévenus et a renvoyé le dossier au 23 mai prochain pour la suite des débats.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél : 622919225

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS