Curage de la rivière Nanko à Siguiri : « Toute maison se trouvant aux abords de la rivière sera démolie sans état d’âme », martèle le préfet Douramoudou Keïta

Face à la presse locale ce lundi, 16 mai 2022, le préfet de Siguiri, colonel Douramoudou Keïta, a annoncé pour bientôt le démarrage des opérations de curage de la rivière Nanko, dans la commune urbaine de Siguiri. Mais, dans le cadre de ces opérations de curage, l’autorité préfectorale de Siguiri a menacé de « démolir sans état d’âme » toutes les maisons qui se trouvent aux abords de ce cours d’eau, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

La rivière Nanko est longue de trois (3) kilomètres. Elle traverse la commune urbaine de Siguiri et elle est d’une grande vitalité pour cette ville aurifère. Et, le colonel Douramoudou Keïta tient à la curer pour la débarrasser des ordures qui menacent son existence. Seulement, en prélude de ce curage, le préfet de Siguiri veut démolir des maisons et faire des sans-abris. Car, selon nos informations, c’est plus de cent (100) maisons d’habitation qui vont être réduite en poussière si l’autorité préfectorale met sa menace à exécution.

« J’avais dit, depuis mon arrivée, que la rivière de Nanko sera curée. Hier, j’ai été sur le terrain avec les ingénieurs. La société G.G.E (une société minière installée dans la commune urbaine de  Siguiri) a accepté de nous aider à curer cette rivière. Nous avons les études de faisabilité. Toute maison se trouvant aux abords de la rivière sera démolie sans état d’âme. Cette opération est différente de la récupération des domaines bâtis et non bâtis de l’Etat. Ce que nous entreprenons concerne seulement la ville de Siguiri. Et, l’autre, c’est pour tout le pays », a martelé le colonel Douramoudou Keïta.

DSiguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS