Coups et blessures contre Kerfalla Doumbouya : « il m’a blessé avec des ciseaux »

Poursuivi pour coups et blessures volontaires au préjudice de Kerfalla Doumbouya, le prévenu Ousmane Barry a comparu hier, lundi 16 mai 2022, devant le tribunal correctionnel de Dixinn pour répondre des charges qui pèsent à son encontre. Il a plaidé non coupable à l’entame de son audition devant cette juridiction de première instance. Mais, au cours des débats, il a reconnu s’être bagarré avec Kerfalla Doumbouya, rapporte un journaliste que Guineematin.com avait dépêché à Dixinn.

Dans cette affaire, les faits reprochés Ousmane Barry remontent à la nuit du 7 mai 2022 à Wanindara, un quartier de la commune de Ratoma (dans la haute banlieue de Conakry). Et, à la barre ce lundi, le prévenu a d’abord nié en bloc les accusations portées à son encontre. Mais, dans sa déposition, il a fini par reconnaître avoir porté des coups sur le visage de Kerfalla Doumbouya. Cependant, il a réfuté toutes les allégations tendant à faire croire qu’il a poignardé ce jeune avec des ciseaux.

« C’était aux environs de 23 heures. Je revenais d’une kermesse dans une école. En cours de route, j’ai trouvé deux camps qui se bagarraient. J’étais de passage. Directement, Kerfalla Doumbouya a insulté ma mère. Dès qu’il a insulté ma mère,  j’ai foncé vers lui, on s’est bagarré, on s’est donné des coups. Moi je lui ai donné un coup sur le visage. Je n’avais aucune arme blanche avec moi. Mais, dès qu’on m’a interpellé, ils m’ont dit à la gendarmerie qu’il a été blessé par des ciseaux au niveau de son dos. Or, moi c’est au visage que je l’ai donné le coup et non sur le dos. Et, je  n’avais aucune arme », s’est défendu Ousmane Barry.

De son côté, Kerfalla Doumbouya soutient mordicus qu’il a été blessé par Ousmane Barry avec une paire de ciseaux.

« Cette nuit, on était assis, on faisait du thé. Aussitôt, on a vu le prévenu qui était dans un groupe se jeter des cailloux contre  un autre camp. Directement, on a vu le prévenu venir vers nous, armé d’une paire de ciseaux. Mon ami avec qui j’étais a eu peur et il a pris la fuite. Moi aussi j’ai cherché à fuir, mais j’ai glissé et je suis tombé. Quand je suis tombé, il m’a trouvé sur place, il m’a administré un coup au dos avec les ciseaux. Au moment où je me relevais, il m’a encore donné un autre coup avec les ciseaux. Après l’altercation, je suis allé à l’hôpital la même nuit… Donc, il m’a blessé avec les ciseaux et devant les gens », a insisté Kerfalla Doumbouya.

Finalement, le tribunal a renvoyé l’audience au 19 mai prochain pour la comparution des témoins.

A suivre !

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 620 589 527/664 413 227

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS