Vol d’un sac à l’hôpital Ignace Deen : Aminata Dramé, « étudiante en Droit », jugée au TPI Kaloum

Aminata Dramé, étudiante en Licence 3 Droit, à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, a comparu au tribunal correctionnel de Kaloum pour vol hier, mardi 17 mai 2022. Accusée d’avoir volé un sac à main contenant 500 mille francs guinéens et un téléphone portable au préjudice de Fadima Condé, infirmière à l’hôpital national Ignace Deen, Aminata Dramé, âgée 24 ans, a nié en bloc les faits qui lui sont reprochés, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Placée sous mandat de dépôt depuis le 26 avril dernier, Aminata Dramé explique que les faits remontent le 25 avril 2022, quand elle a décidé de passer la nuit auprès d’une amie à l’hôpital Ignace Deen.

« Comme il se faisait tard, je ne pouvais pas quitter la ville à 3h du matin jusqu’à Lansanayah Barrage où je loge, j’ai donc décidé de passer la nuit chez une amie médecin dans la cour de l’hôpital. Le lendemain, quand je me suis réveillée vers midi, j’ai décidé de me laver avant de bouger. C’est ainsi que j’ai demandé à une femme médecin de m’aider à avoir du savon pour que je puisse prendre ma douche puisque mon amie était sortie très tôt pour aller à son service. Elle m’a dit qu’elle n’avait pas de savon mais que je pourrai demander dans la salle des patients. Du coup, je me suis rendue dans cette salle où une dame m’a prêté son savon. À ma sortie de la salle, j’ai croisé une dame qui tenait plusieurs objets en main, dont un sac à main qu’elle m’a demandé de tenir pour elle en attendant qu’elle n’arrive. Moi aussi, je suis allée déposer ledit sac sur le placard dans la chambre où j’ai passé la nuit. Entretemps, une autre dame qui serait la véritable propriétaire du sac est venue me demander dehors de rendre le sac que j’ai pris dans la cabine des malades. Je lui ai dit que je n’avais rien pris. Du coup, les gens sont sortis partout, ils m’ont attaché en m’obligeant à donner le sac. Je leur ai dit que le sac m’a été confié par une dame que je ne connais pas. Après plusieurs menaces, je leur ai remis le sac. Je n’ai même pas ouvert le sac en question à plus forte raison dérobé quelque chose. C’est après quoi qu’un syndicat de l’hôpital a fait appel aux policiers qui m’ont finalement conduit dans leurs locaux », a expliqué en pleurs Aminata Dramé, mère d’un enfant.

Après une cascade de questions du procureur, Aminata Dramé a fini par avouer qu’elle n’est pas étudiante en Droit comme elle l’avait dit au départ.

Ainsi, le tribunal a renvoyé l’affaire au mardi 24 mai pour les réquisitions et plaidoiries.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27  

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS