Kamsar (Boké) : un « réseau d’arnaqueurs » démantelé à Kayenguissa

Une équipe mixte de la gendarmerie et de la police a effectué ce jeudi, 19 mai 2022, une descente musclée à Kayenguissa, dans le district de Madonna Boroboff (dans la sous-préfecture de Kamsar, préfecture de Boké). Sur place, elle a procédé à l’arrestation de plusieurs « jeunes arnaqueurs » qui feraient partie d’un réseau appelé ‘’Infiniti’’. Ces jeunes ont été déférés cet après-midi à Boké pour être présentés au parquet du tribunal de première instance de cette localité.

Selon les informations confiées à un correspondant local de Guineematin.com, ces jeunes qui viennent d’être interpellés par les forces de sécurité opèrent à Kamsar depuis 2 ans. Et, ils se font passer pour des travailleurs d’entreprises de commerce en ligne pour réclamer des millions de francs guinéens aux pauvres citoyens en leur promettant un emploi dans les sociétés minières de la place.

Ils ont été mis aux arrêts ce jeudi aux environs de 9 heures 30’, dans trois cours contigües et situées en face du Club Bembeya, pour ‘’escroquerie en bande organisée’’ et conduit à Boké.

« Nous avons reçu l’information de plusieurs plaintes de citoyens qu’un groupe de jeunes (hommes et femmes) appelé ‘’Infiniti’’, se faisant passer pour des travailleurs des entreprises de commerce en ligne, appelle des citoyens au téléphone pour leur demander de payer neuf millions (9 000 000) de francs guinéens, des fois  plus, pour intégrer l’une des entreprises de la place, à savoir : CBG, GAC et autres. Et, ils promettent à leurs victimes, après le paiement du montant demandé, une formation de trois semaines qu’eux-mêmes vont assurer pour le demandeur d’emploi. Si la victime se retrouve à temps, accompagnée d’un agent de la police trois jours après le paiement du montant, il sera remboursé. Passé ce délai, il ne sera plus remboursé, sous prétexte que l’argent est transféré à Dubaï. Et, cela a fait plus de deux ans qu’ils mènent leur sale besogne à Kamsar. C’est après toutes ces plaintes des citoyens que la police et la gendarmerie ont mené des enquêtes approfondies ; et, celles-ci ont abouti à ces  arrestations. Nous avons fait un rapport succinct pour les déférer à Boké auprès du procureur qui va suivre le dossier. Et, à 14 heures, ils ont été embarqués dans un camion de la gendarmerie pour Boké », a expliqué un policier sous anonymat.

De Kamsar (Boké), Saliou FB Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 623466409

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS