Ousmane Gaoual Diallo : « les manifestations peuvent retarder la mise en œuvre du calendrier » de la transition

Face au tollé suscité par l’interdiction de toute manifestation sur les voies et places publiques en Guinée, les autorités guinéennes s’expliquent sur cette décision du CNRD. C’est l’un des points qui étaient au centre d’une conférence de presse animée ce jeudi, 19 mai 2022, par le porte-parole du gouvernement, Ousmane Gaoual Diallo, et le secrétaire général de la présidence de la République, le colonel Amara Camara. Le ministre de l’urbanisme, de l’habitat et de l’aménagement du territoire a expliqué cette décision par le souci d’éviter tout retard dans le déroulement du chronogramme de la transition.

« Il y a ici des objectifs à concilier. Il y a l’impératif pour le CNRD de rester dans le cadre des 36 mois et de sortir de la transition. Il y a à concilier cela avec la nécessité de garantir l’expression totale des libertés. Dans le contexte actuel, les manifestations peuvent amener à un retard notable sur la mise en œuvre du calendrier sur lequel le gouvernement et le CNRD se sont engagés. Qu’est-ce qu’on peut faire pour faire cohabiter ces deux impératifs là ? Le président de la transition a estimé que la meilleure manière, c’est de circonscrire l’exercice d’un certain nombre de libertés sans les supprimer. C’est pour ne pas que leur exercice entrave le déroulement du calendrier de sortie de la transition.

Donc, même si certains acteurs politiques ont fait croire que c’est une remise en cause des libertés nécessaires, ce n’est pas ça du tout », a indiqué Ousmane Gaoual Diallo, tout en rappelant qu’il « est du rôle de l’Etat de faire en sorte que toutes les libertés puissent être exercées sans que l’une ne soit entravée. Si on laisse tout se faire pleinement et qu’il y ait retard dans la mise en œuvre du calendrier, qui va endosser cette responsabilité alors qu’on nous soupçonne déjà de vouloir nous éterniser dans la transition ou de confisquer le pouvoir ? Cette interdiction est faite pour permettre à la Guinée de retrouver un calme », a dit le porte-parole du gouvernement.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS