Conakry : Saliou Ly violente sa marâtre et tente de « tout » brûler, il risque 2 ans

Mamadou Saliou Ly est jugé au tribunal de Dixinn, délocalisé à la mairie de Ratoma, pour avoir violenté des membres de sa famille et tenté de brûler la maison de son père. Les faits se sont déroulés au quartier Wanindara, dans la commune de Ratoma. Le procureur a demandé sa condamnation à deux ans d’emprisonnement. C’était jeudi dernier, 19 mai 2022, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

A la barre, Mamadou Saliou Ly, chauffeur de profession, a reconnu les faits de coups et blessures volontaires, menaces et tentative d’incendie articulés à son encontre. Mais, il a systématiquement refusé d’expliquer ce qui s’est passé. « J’ai juste voulu faire peur à mon père », a-t-il lancé laconiquement.

Selon nos informations, Mamadou Saliou Ly a violenté sa marâtre, Fatoumata Binta DEM, et menacé de mort son père, Elhadj Souleymane Ly. Avec 3 bouteilles d’essence, le prévenu est accusé d’avoir essayé de brûler la maison familiale à Wanindara.

C’est son père, Elhadj Souleymane Ly, appelé à la barre, a expliqué ce qui s’est passé. « Ce jour-là, c’est mon petit-fils qui a eu une altercation avec mon fils ici présent. Après, mon fils Saliou s’est jeté sur ma femme, Fatoumata Binta Dem, sa marâtre, pour la violenter. C’est ainsi que j’ai alerté l’entourage. Les gens sont venus pour le maîtriser difficilement parce qu’il était surchauffé. Alors, j’ai décidé de faire appel à la gendarmerie pour ne pas qu’il fasse plus de dégâts », a expliqué Elhadj Souleymane Ly, imam à Wanindara. Toutefois, il a exprimé ses regrets. « C’est mon fils, je regrette de l’avoir emmené au tribunal et je demande pardon… ».

Une demande non prise en compte par le procureur même s’il estime qu’il est du droit du plaignant de demander pardon. Pour lui, les faits sont établis parce que même Mamadou Saliou Ly a reconnu l’ensemble de ce qui lui est imputé. « Il a affirmé avoir effectivement acheté les bouteilles d’essence qu’il a mises au salon avant d’aller acheter une boîte d’allumettes pour détruire tout ce que son père avait construit. Il a également dit avoir injurié plusieurs fois. En plus, dans le procès-verbal des enquêtes préliminaires, la partie civile avait expliqué que son fils est un récalcitrant et qu’il est menacé à tout moment par son fils ».

Ainsi, le procureur va demander au tribunal de retenir Mamadou Saliou Ly dans les liens de la culpabilité. Pour la répression, il va demander sa condamnation à 2 ans d’emprisonnement.

Le dossier a été renvoyé au 24 mai prochain pour décision être rendue.

Mamadou Yaya Pétel Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS