La DPE de Télimélé aux acteurs impliqués dans les examens : « nous avons prêté serment, vous allez tous le faire… »

Une réunion de restitution de l’atelier préparatoire des examens nationaux session 2022 s’est tenue ce samedi, 21 mai 2022, à l’école primaire du centre (EPC), dans la commune urbaine de Télimélé. Cette rencontre, organisée par la direction préfectorale de l’éducation (DPE) de Télimélé, a réuni les chefs d’établissements, les DSEE, les directeurs d’écoles et l’APEAE. Elle a permis aux différents acteurs impliqués dans les examens nationaux de se familiariser avec le code de conduite et de prêter serment, rapporte un des correspondants de Guineematin.com à Télimélé.

Au cours de cette réunion, le fait de faire jurer sur les livres Saints (le Coran et la Bible) les acteurs impliqués dans les examens nationaux a été très accueilli par l’assistance. Mais, pour couper court à toute forme de réticence, la DPE de Télimélé s’est montrée ferme et catégorique.

Hadja Mariama École Diallo, DPE Télimélé

« Le gouvernement veut tout faire pour éviter la fraude dans nos écoles. La prestation de serment est obligatoire. C’est une année particulière, nous avons prêté serment et vous allez tous faire comme nous. Vous prenez la fiche que voici, vous la lisez attentivement, vous inscrivez votre nom, votre fonction et votre numéro de téléphone, puis vous apposez votre signature. Ça y va de la crédibilité du processus, personne d’entre nous ne peut s’y soustraire. Ainsi, notre responsabilité est engagée devant Dieu et les hommes », a déclaré Hadja Mariama École Diallo.

S’adressant aux candidats des différents examens dans sa juridiction, la directrice préfectorale de l’éducation de Télimélé les a invités à plus de responsabilité afin d’éviter de se faire éliminer.

« Nous savons comment les examens se sont déroulés l’année dernière. Des téléphones avaient été saisis avec des candidats. Nous ne souhaitons pas que cela se reproduise cette année. Nous rentrons d’un atelier préparatoire des examens nationaux session 2022 qui s’est tenu à Conakry. Beaucoup de choses nous ont été dites là-bas. Nous avons prêté serment. Et ce, pour qu’il n’y ait pas de fraude lors des examens et que tout se déroule dans les meilleures conditions. Les candidats qui ont l’intention de tricher, ça ne marchera pas. Les détecteurs sont déjà là. Aucun objet métallique ne pourra passer la porte d’une salle. Et si on prend un téléphone avec un candidat, il est d’office éliminé. Je demande donc aux élèves d’éviter de se faire éliminer, ne jouez pas avec votre avenir. Que les parents empêchent leurs enfants de quitter la maison avec un téléphone quelconque. C’est pour notre bien à tous. Les feuilles d’examen de l’année dernière sont différentes de cette année. Il n’y pas de secrétariat cette fois-ci. Autrement dit, après les épreuves en classe, les copies sont directement remontées au lieu de correction. En plus, le nom du candidat ne figurera pas sur sa copie. Tout ça c’est pour empêcher la fraude. Il faudrait donc faire beaucoup attention », a dit Hadja Mariama École Diallo.

À noter que tous les cadres présents à cette réunion ont prêté serment, la main droite sur le Coran ou sur la Bible (selon la confession religieuse de chacun) avant de quitter la salle.

De Télimélé, Mamadou Saliou Bah pour Guineematin.com

Tél: 611 53 90 53

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS