Tournée du gouvernement à l’intérieur : Biro Soumah du PPC dénonce une décision qui « n’a pas de sens »

Des réactions se font entendre au sein de la classe politique guinéenne suite à la décision des autorités de la transition de déployer tous les membres du gouvernement à l’intérieur du pays. Une démarche qui viserait à rapprocher les gouvernants aux gouvernés et à expliquer aux populations à la base le programme du CNRD » dans le cadre la transition en cours. Cette décision suscite de la consternation au sein du PPC (Parti pour le progrès et le changement), dirigé par Aboubacar Biro Soumah.

Au cours de son assemblée générale de ce samedi, 21 mai 2022, la formation politique a dénoncé une décision populiste et insensée, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Aboubacar Biro Soumah, président du parti pour le progrès et le changement (PPC)

« C’est purement populiste. Depuis que le G58, élargi au RPG Arc-en-ciel et alliés, a mis en place une commission technique pour l’organisation des manifestations, le CNRD a commencé à faire des manœuvres qui consistent à aller corrompre la population à l’intérieur du pays. Ça, c’est du populisme. Ça n’a pas de sens. Qu’est-ce qu’ils vont aller faire à l’intérieur du pays ? Ils ont quels projets à réaliser ? Certainement, ils vont aller faire comme Alpha Condé faisait. Aller quelque part, faire une pose de première pierre et quitter. Mais il n’y a pas de sincérité, il n’y a pas d’honnêteté dans ce qu’ils font.

Tout ce que le CNRD cherche, c’est de légitimer leur durée de quatre ans de transition, faire adhérer le peuple à ce délai, et cela ne va pas marcher. Ils ont parlé d’un délai de trois ans, mais nous, nous considérons que c’est quatre ans. Parce qu’on ne sait pas encore quand est-ce que le décompte des trois ans va commencer, alors qu’on a déjà consommé neuf mois (…). Donc, aujourd’hui, le CNRD cherche à tout prix à faire adhérer le peuple de Guinée à leur action, alors que c’est une trahison qu’ils ont faite », a déclaré le président du Parti pour le progrès et le changement (PPC).

Par ailleurs, ce leader politique a répondu à ceux qui disent que les manifestations projetées par le G58 (une entité regroupant 58 partis politiques) et le RPG Arc-en-ciel et alliés visent à protester contre les poursuites judiciaires engagées contre plusieurs anciens dirigeants. Il dément cette version et précise que ces manifestations visent plutôt à protester contre le refus des autorités d’engager un dialogue sincère avec la classe politique autour de la conduite de la transition. « On ne manifeste pas pour quelqu’un, pour l’intérêt d’une personne ou d’un parti politique. Nous voudrions que cette transition soit une réussite pour la Guinée.

Depuis l’arrivée du CNRD, le 5 septembre 2021, nous avons tout fait pour être en harmonie avec le CNRD pour que cette transition se passe dans les règles de l’art. Mais hélas, la junte ne veut pas de ça. Donc, les manifestations que nous projetons, ce n’est pas lié à la Crief, ce n’est pas lié à la démolition des maisons, ni à un parti politique ou à une personne. Les manifestations sont liées au fait que la junte militaire ferme les oreilles et refuse que nous nous asseyions pour discuter des problèmes de notre pays. Parce que nous sommes tous des Guinéens, personne n’a le titre foncier de ce pays », a martelé Aboubacar Biro Soumah.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 620589527/664413227

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS