SOS pour Fello Koundoua (Tougué) : « des femmes enceintes meurent souvent en cours de route… »

La sous-préfecture de Fello Koundoua, située à 105 kilomètres de la Tougué, en Moyenne Guinée, est très enclavée. Le mauvais état de la route joue négativement sur les populations de cette localité à vocation essentiellement agropastorale. Mamadou Pathé Baldé, maire de la commune rurale de Fello Koundoua, interrogé par le correspondant de Guineematin.com dans la région, a décrit le calvaire de ses concitoyens, notamment les femmes en grossesse.

Le mauvais état de la route Tougué-Fello Koundoua préoccupe les citoyens et les autorités locales de Fello Koundoua. Selon le maire, Mamadou Pathé Baldé, cette commune rurale manque de tout. La route n’a jamais été refaite par les autorités depuis 1996.

Mamadou Pathé Baldé, maire de la commune rurale de Fello Koundoua

« La commune rurale de Fello Koundoua manque presque de tout. Et le mauvais état de la route demeure l’une des difficultés les plus préoccupantes. Parce que cette route, longue de 105 kilomètres, est impraticable. Tenez-vous bien, depuis 1996, il n’y a pas eu un bulldozer qui a été vu à Fello Koundoua pour faire une quelconque retouche. Le plus souvent, ce sont les citoyens qui entretiennent eux-mêmes la route au niveau de certains points critiques, avec des instruments rudimentaires. Pour une distance de 105 kilomètres qui sépare Fello Koundoua à Tougué, il faut 5 heures de temps pour celui qui file vite, sinon c’est plus. Et pour quitter Labé pour se rendre à Fello Koundoua il te faut deux jours. C’est vraiment difficile. Entre Tougué et Fello Koundoua, dès que tu dépasses Kouratongo, il n’y a plus d’ouvrage de franchissement pour traverser les cours d’eau. Si c’est la saison des pluies, le plus souvent, les véhicules peuvent faire plus de deux jours entre deux localités à cause de la crue d’une rivière. Cela impacte négativement la vie quotidienne des citoyens de Fello Koundoua », a-t-il expliqué.

Plus loin, le maire ajoute que les femmes enceintes sont les plus explosées aux risques liés au mauvais état de la route. « Le mauvais état de la route a des impacts négatifs sur la vie des citoyens de Fello Koundoua. Même tout récemment, à cause du mauvais état de la route, il y a eu un accident de circulation qui a coûté la vie à deux personnes et plusieurs autres ont été blessées. Parfois, s’il y a par exemple une femme enceinte qui doit être évacuée sur Tougué centre, si l’ambulance vient la récupérer, le plus souvent, les frais déboursés pour réparer l’ambulance sont plus élevés que les frais pour son déplacement. C’est pourquoi parfois, si on les appelle et que ça trouve que l’ambulance n’est pas suffisamment en bon état, ils ne viennent pas prendre le malade chez nous. Et le plus souvent, ces femmes enceintes qui, pour accoucher, nécessitent une évacuation sur Tougué, meurent en cours de route. Si j’ai bonne souvenance, ces cas malheureux se sont produits entre deux et trois fois. C’est vraiment difficile », déplore Mamadou Pathé Baldé.

Pour faire face à cette situation, le maire de la commune rurale de Fello Koundoua sollicite l’aide des autorités et des personnes de bonnes volontés.

Depuis Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS