Niger : la coopération militaire avec Berlin est « un modèle » à suivre (président Mohamed Bazoum)

Lu pour vous ! Le président du Niger, Mohamed Bazoum, a salué lundi la coopération militaire avec l’Allemagne comme « un modèle » à suivre par les autres partenaires de son pays, à l’issue d’une rencontre à Niamey avec le chancelier allemand Olaf Scholz.

Pour sa mission « Gazelle » de formation des forces spéciales nigériennes dans l’ouest du Niger, « l’Allemagne a fait de grands investissements dans les infrastructures, la construction d’aérodromes, de bâtiments, et assure une formation de grande qualité qui est appréciée de façon tout à fait singulière par notre armée », a déclaré M. Bazoum lors d’une conférence de presse conjointe avec M. Scholz.

« Je voudrais vous féliciter pour le travail que nous avons accompli ensemble et qui va désormais être un modèle vers lequel nous allons aiguillonner tous nos autres partenaires », a-t-il ajouté.

Le chef de l’Etat nigérien a souhaité une prolongation de la mission « Gazelle » qui s’achève fin 2022.

Olaf Scholz a indiqué que le Parlement allemand « a déjà donné son feu vert à une prolongation ». « Il faut qu’on voit quelles sont les perspectives d’avenir et quels sont les détails de (la poursuite) de cette coopération », a-t-il ajouté, estimant cependant « que le succès atteint jusqu’à présent est vraiment déjà une bonne motivation pour continuer ».

Le chancelier allemand a rendu visite lundi matin aux soldats allemands de « Gazelle » dans la région de Tahoua (ouest) et affirmé avoir pu constater « à quel point c’est vraiment un succès ».

Il a estimé que « la situation sécuritaire au Sahel est très difficile », et qu’il fallait « vraiment une bonne coopération pour assurer la sécurité dans la région ».

Il a rappelé que son pays était prêt « à continuer à fournir » sa « contribution » à la Mission des Nations unies au Mali (Minusma).

Selon lui, « il est clair que cette situation (sécuritaire) ne s’améliorera pas avec la présence de mercenaires russes au Mali », et « il est d’autant plus important d’avoir une très bonne coopération ici (au Niger) avec vous ».

Plusieurs pays du Sahel – Mali, Niger et Burkina Faso – sont confontés aux activités meurtrières de groupes jihadistes liés à Al Qaïda et à l’Etat islamique qui menacent également de déstabiliser plusieurs pays du Golfe de Guinée plus au sud.

Après le Sénégal et le Niger, le chancelier allemand doit se rendre en Afrique du Sud où il est attendu dans la soirée de lundi.

AFP

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS