Traitement des maladies mystiques par le Coran et la médecine prophétique : Amadou Sadio Kann de l’ONG ‘’Le Coran Guérit’’ dit tout à Guineematin.com

En Guinée, il n’est pas rare de rencontrer des gens qui se plaignent de ‘’maladies mystiques (sorcellerie, crises hystériques…)’’. Ces maladies sont à tort ou à raison attribuées à des génies ou  des djinns ; et, la médecine conventionnelle ne propose aucun traitement adéquat contre ces maladies. Ce qui d’ailleurs renforce l’idée du caractère ‘’mystique’’ que les populations attribuent à ces maladies.

Dans un entretien accordé cette semaine à Guineematin.com, Amadou Sadio Kann, coordinateur de l’organisation médicale ‘’Le Coran Guérit de Guinée (OMCG-Guinée)’’ et élève du Cheick Benhalima, a confirmé le caractère mystique de ces maladies. A travers la ‘’Roqya’’, l’ONG qu’il dirige s’emploie auprès des populations à traiter ces maladies. Depuis des années, le traitement des maladies mystiques par le Coran et la médecine prophétique est leur activité de tous les jours. Et, dans cette interview, Amadou Sadio Kann nous aides à mieux cerner les maladies mystiques, mais aussi les moyens de prévention et de traitement contre ces maladies.

Décryptage !

Guineematin.com : Qu’est-ce qu’on appelle maladie mystique ?

Amadou Sadio Kann : Une maladie mystique est une maladie qui se retrouve au niveau de trois facteurs. Premièrement, il y a ce qu’on appelle la sorcellerie, qui est énumérée dans toutes les religions révélées, tels que le Coran quand Allah mentionne dans le chapitre 2 au verset 102 qu’il a fait descendre des anges, Haroute et Maroute ; et, ceux-ci enseignaient la sorcellerie. Ils disent en d’autres termes : ‘’nous enseignons aux hommes la sorcellerie et ce qui crée la discorde entre l’époux et l’épouse. En quelque sorte d’abord nous croyons que cela existe. Et, il y a les chapitres 113 et 114 du Saint Coran qui ont été révélés dans le même sens.

La deuxième chose, c’est le mauvais œil. Le prophète Mohammad (alayhi salat wa salam) nous dit que « le mauvais œil est une vérité ».

La troisième chose, c’est l’attaque de génie. Nous croyons qu’il existe d’autres créatures qui ne sont pas des êtres humains. Il y a par exemple les génies et les djinns. Alors, ces génies peuvent causer du tort aux êtres humains. Et, il y a un chapitre qu’Allah a intitulé du Saint Coran ‘’Al Djinns (les Djinns)’’.

Alors, voici ces trois choses (sorcellerie, mauvais œil et attaque de génies ou des Djinns) qu’on peut réunir comme des problèmes mystiques. Quand cela nous atteint, cela crée assez d’obstacles dans notre vie.

Guineematin.com : Comment peut-on savoir qu’on est atteint d’une maladie mystique ?

Amadou Sadio Kann : Pour savoir qu’on est victime d’une maladie mystique, il y a quatre symptômes. Premièrement, c’est le blocage dans la vie. Ce sont des échecs répétitifs et systématiques que l’on peut constater. Un élève qui apprenait à l’école, qui comprenait bien, maintenant il n’arrive plus à bien cerner, dès qu’il apprend, il oublie. Ou bien une femme qui a l’âge de se marier, mais qui ne se marie pas. A chaque fois qu’un homme se présente pour elle, il y a des problèmes, on reporte. Et, quelqu’un qui travaillait, son entreprise marchait bien et que ça n’arrive plus à bien fonctionner, on n’arrive pas à savoir les raisons. Ou bien un couple qui était là dans la concordance, dans la compréhension, des problèmes se posent et que ça crée la discorde, le divorce.

Allah a dit que ses deux anges Harout et Marout (Hârût et Mârût) apprenaient aux gens ce qui pouvait causer le divorce entre l’époux et l’épouse. Voici des blocages qui peuvent non seulement détruire la vie de famille, mais aussi qui peuvent nous empêcher dans nos progrès de la vie courante.

Deuxième symptôme après le blocage, ce sont les maladies anormales. Une maladie est dite anormale lorsque la médecine conventionnelle n’arrive pas à la traiter ou bien on te donne de moyens thérapeutique, ça n’arrive pas à te soigner ou les médecins disent : on ne voit pas, on ne comprend pas de quoi tu souffres. Alors ça, ce qu’on appelle les maladies anormales. Soit tu as mangé la sorcellerie, ça crée des problèmes dans le ventre, à la bouche, avoir des maux de dents, avoir des problèmes de communication. On peut avoir la gastrite, le ballonnement, la colite, l’hémorroïde. Si on marche ou on piétine la sorcellerie, ça peut donner des problèmes de santé au niveau de la peau, des douleurs au niveau des articulations et des pertes de cheveux. Et, quand on nous lance de la sorcellerie, on peut avoir des douleurs au niveau du corps. Ça peut endommager certains membres du corps. On peut également avoir des plaies qui ne guérissent pas, qui sont ouvertes des années et des années. La sorcellerie faite de manière symbolique, on peut avoir des déformations physiques, on peut avoir de blocages et d’autres. Alors, ça ce sont des maladies pour lesquelles on peut aller à l’hôpital, mais les médecins ne voient rien ou ils ne comprennent rien.

Alors, après cette maladie anormale, le troisième symptôme, ce sont les troubles d’états mentaux anormaux. On oublie trop, on s’énerve trop, on a le stress et la folie. Ou bien on a les crises hystériques constatées dans les écoles. Aujourd’hui, dans notre pays, les crises hystériques sont devenues un phénomène public qui entraîne l’abandon scolaire chez certains jeunes, notamment les filles. Les crises qui se passent dans les écoles sont des réalités. Les djinns viennent envahir les filles pour deux raisons. La première, ça peut être causé par la sorcellerie et ça peut revenir par des anciens et d’autres. La deuxième, ça peut être vraiment un lien envoûté ou bien ça avoisine une forêt ou la mer ou une rivière, ou un endroit qu’on ne devrait pas quand-même investir ou habiter. Alors ces génies là viennent prendre en otage des filles. Aujourd’hui, c’est devenu dans notre pays un moins d’abandon scolaire. Et, les filles aussi, on dit qu’on ne peut pas les marier parce qu’elles sont malades. Alors, si ces symptômes là se sont présentés, le blocage ou bien la maladie anormale ou les troubles états mentaux anormaux, le quatrième et dernier symptôme, ce sont les cauchemars. On nous bloque, on se voit dans l’eau, on est pourchasser, on se bagarre avec des gens, on voit des corps habillés, on rêve de mari ou de femme de nuit, on voit des animaux tels que les serpents, les poissons, les bœufs, On se voit en train de manger de la viande de poisson. Parce que quand on prend tes chaussures ou les traces de tes pas pour te faire de la sorcellerie pour que tu n’aboutisses pas à tes objectifs, tu vas voir que tu es sur des montures. Si on met dans l’eau pour que tu ne puisses pas gérer tout ce que tu gagnes, tu vas rêver des masses d’eau. Si on fait la sorcellerie dans les cadenas et on ferme pour te bloquer, tu vas rêver qu’on te pourchasse, que tu te bagarres avec des gens, tu vas voir des corps habillés. Tout ça, ce sont des symptômes qui présentent qu’on est victime d’une maladie mystique. Donc, voilà en résumé les quatre symptômes qui peuvent nous édifier qu’une personne est victime d’une maladie mystique.

Guineematin.com : A vous entendre, c’est comme si on peut attraper une maladie mystique n’importe où et n’importe quand. Alors, comment faire pour prévenir ces maladies ?

Amadou Sadio Kann : Toute personne peut être vraiment victime d’une maladie mystique à moins qu’on prenne des précautions. Les précautions sont connues par les enseignements prophétiques ; parce que, comme je vous l’ai dit, on fait la médecine prophétique. Les prophètes nous ont enseigné des invocations qu’on peut répéter matin et soir, ou bien avant de dormir ou avant de se déshabiller, avant d’entrer aux toilettes, avant de se voir avec sa femme ou bien son mari. Alors, tout ça ce sont des invocations qu’on doit faire pour nous protéger contre ces mauvais esprits. Par exemple, le matin, le prophète Mohammad (alayhi salat wa salam) nous dit que quiconque répète : « Au nom d’Allah dont le nom protège de tout mal sur terre et dans le ciel. Allah est Celui qui entend tout et sait tout » trois fois sera protégé du matin jusqu’au soir. Et, s’il le dit le soir, il sera protégé du soir jusqu’au matin. D’autres invocations sont énumérées dans les livres de la tradition prophétique (la Sunna) qui sont authentiques et recommandées. Tout ça peut nous protéger pour ne pas qu’on soit victime. Mais, surtout, il faut éviter les péchés. Porter des bagues ou des talissements pour dire que ce sont des moyens de protection, cela peut attirer d’autres génies sur nous. On peut se protéger en disant ‘’bismillah (au nom d’Allah)’’ avant de se déshabiller, avant de manger, avant de se voir avec sa femme, avant d’entrer aux toilettes, etc.

Guineematin.com : Comment se soigner quand on est atteint d’une malade mystique ?

Amadou Sadio Kann : On fait recours au Coran, parce qu’on est croyant. On répète 17 fois par jour ‘’c’est toi seul que nous adorons, et c’est toi seul dont nous implorons secours (Sourate 1, Verset 5)’’. Il y a aussi le verset 255 du ‘’Trône’’ qui se trouve le chapitre (Sourate) 2, les versets 117 à 122 du chapitre 7, les versets 80 et 81 du chapitre 10 et les versets 68 à 70 du chapitre 20. On répète l’ensemble de ça et on ajoute les chapitres 112, 113 et 114, on souffle dans l’eau et on utilise cette eau pour se laver et asperger partout où on constate un problème mystique. L’eau du Coran va enlever et détruire tout ce qui est de mystique, ça sera comme si vous avez jeté de l’eau sur le feu. Parce qu’Allah nous dit : ‘’Si nous faisons descendre le Coran sur une montagne, elle va se fendre et s’humilier de peur’’. Allah dit encore : ‘’nous avons fait descendre ce Coran comme mode de guérison et de miséricorde pour les croyants. Alors, nous pouvons le lire dans l’eau, dans l’huile, pour se laver ou se frotter avec. Egalement, on fait les invocations du prophète (alayhi salat wa salam). Pour ceux qui ne savent pas lire, ils peuvent aller dans les centres spécialisés. Comme je vous l’ai dit, nous sommes à Koloma-Bomboli (à Conakry). Donc, les gens peuvent aller pour apprendre à se traiter en utilisant les ventouses que le prophète (alayhi salat wa salam) a dit qu’elles soignent 40 maladies. Et, l’OMS (organisation mondiale de la santé) a reconnu les ventouse comme un mode de guérison.

Guineematin.com : Quand on a une maladie mystique, comment doit-on procéder pour éviter que cette maladie ne s’aggrave ?

Amadou Sadio Kann : Ce qu’il y a à éviter, c’est ce que je vous ai rappelé tantôt en disant le péché. Parce qu’on ne peut pas pécher et qu’Allah nous protège. On évite également de faire l’adoration des génies où les sacrifices pour les génies. Sachez bien, ce n’est pas le fait seulement de donner un animal à manger parce qu’il a faim, quand il fait ça, ce sont des actes d’adoration. Parce que le fait d’égorger, si ce n’est pour Allah, figure dans le cadre du cirque.

Guineematin.com : Est-ce qu’il y a des génies qui se vengent sur les guérisseurs qui soignent les maladies mystiques ?

Amadou Sadio Kann : j’ai travaillé dans les organisations islamiques pendant près de 25 ans. Nous avons constaté dans les écoles et partout, il y a des personnes qui sont victimes, qui font des crises, qui sont malades, qui sont passées dans beaucoup des hôpitaux, et dont les pères et mères ne faisaient pas la ‘’Roqya’’, la médecine prophétique, ne soignait pas contre les génies. Si vous prenez les statistiques, quand vous êtes dans un centre de traitement, vous demandez aux gens si leurs parents leur faisaient ces traitements (la Roqya), ils vous diront, la majeure partie, non. Donc, je ne dis pas que ça ne peut pas revenir. Pourquoi ça ? Parce que les djinns, les génies peuvent se venger contre ceux qui font ce traitement des maladies mystiques, ils peuvent se venger contre quelqu’un qui peut les empêcher dans ce qu’ils font. Mais, c’ est très facile. Tu te soignes comme tu soignes les malades, tu évites les péchés et tu évites de faire le cirque. Le prophète (alayhi salat wa salam) a dit : ‘’aide ton frère et Allah t’aidera’’. Alors, pour cela, il va falloir qu’il y ait quelques uns dans notre communauté qui peuvent s’intéresser à enseigner ce que Allah a révélé comme mode de guérison, qui enseignent ce que le prophète (alayhi salat wa salam) et les autres prophètes en ont fait comme mode de guérison à la communauté pour les protéger contre ces tentations et ces maux. Donc, qu’on s’attende à des représailles de la part des génies, ça c’est logique. D’ailleurs, n’importe qui parle de la religion musulmane, qui parle d’éviter le péché, Shaytane (Satan) ne sera pas content de lui. Mais, nous nous comptons sur Allah.

Guineematin.com : Où est-ce qu’on peut trouver aujourd’hui l’organisation médicale ‘’Le Coran guérit’’ ?

Amadou Sadio Kann : Nous sommes dans les quatre régions du pays. Mais, pour être facile, on est installé à Conakry, comme la direction, mais aussi dans d’autres pays. Mais en réalité, on peut nous avoir au : 622 34 35 36 et 622 07 58 48, 622 zéro sept 58 48. On est à Koloma-Bomboli, au bord de la route ‘’Le Prince’’.

Guineematin.com : Vous traitez les maladies mystiques avec la médecine prophétique. Mais, est-ce qu’il vous arrive de traiter des individus qui ne sont pas de confession musulmane ?

Amadou Sadio Kann, coordinateur de l’organisation médicale le Coran guérit (OMCG-Guinée)

Amadou Sadio Kann : D’abord, la santé n’a pas de religion. Donc, en réalité, nous pouvons soigner les croyants et les non-croyants. On peut soigner les fous et les bébés, alors qu’on ne peut pas leur demander leur religion. Nous pouvons soigner tout le monde. Et, nos actions s’inscrivent dans le cadre de la politique socio-sanitaire de notre communauté. Vous savez, il y a la Roqya qui se fait dans les autres religions (judaïsme, christianisme,…). Et, le prophète (alayhi salat wa salam), quand il est arrivé à Médine, il y a eu une révolution. Chaque catégorie ou groupe d’individus venait lui exposer ce qui le préoccupait. Et, quand les exorcistes sont venus voir le prophète (alayhi salat wa salam) en lui disant : Ô prophète ! Nous nous faisons la Roqya, l’exorcisme. Quel conseil nous donnez-vous ? Le prophète (alayhi salat wa salam) lui a dit : récitez-moi ce que vous faites. Et, quand ils ont récité, il a dit : il n’y a pas de mal à faire de l’exorcisme tant que vous ne faites pas de cirque.

Guineematin.com : En clair, est-ce qu’il est permis à un musulman qui souffre d’une maladie mystique d’aller à l’église ou chez un pasteur pour lui demander des prières pour qu’il soit guéri ?

Amadou Sadio Kann : Vous savez, l’islam est la continuation de la chaine de la prophétie de Adam à Mohammad (PLS). C’est parce qu’une communauté s’est permise d’adorer une créature en déplaçant les données. Nabilay Issa (Jésus Christ) invite les gens vers Allah. Il invoquait Allah pour guérir des malades, pour ressusciter des morts. Mais, il n’invoquait pas sa mère et il ne s’invoquait pas lui-même. Alors, si aujourd’hui quelqu’un invoque au nom de Jésus pour faire quelque chose, on ne peut pas dire à quelqu’un d’autre d’aller croire à cela.

Guineematin.com : Quel message pouvez-vous adresser aujourd’hui à l’endroit de nos populations par rapport à ce traitement que vous faites ?

Amadou Sadio Kann : Qu’ils sachent bien qu’Allah est la solution à tous nos problèmes. Il nous a envoyé des prophètes et des messagers pour nous dire qu’il est prêt à nous entendre, à nous écouter et à nous aider. Alors, si nous comptons sur Allah, nous pouvons résoudre tout ce qui nous préoccupe. Seulement, évitons le Shirk (Chirk), évitons de croire à autre chose en dehors d’Allah.

Entretien réalisé par Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS