Assassinat de l’étudiante Aminata Sylla à Kindia : son amant libéré par la justice

Sékou Sanoh, enseignant et amant d’Aminata Sylla, une jeune étudiante tuée début mars dernier à Kindia, est sorti de prison. La justice a estimé que ce professeur d’Economie n’est pas coupable des faits d’abstention délictueuse pour lesquels il était poursuivi dans cette affaire.

Alors que cette décision suscite beaucoup de commentaires dans la ville, Jean Pierre Tolno, substitut du procureur de la République près le Tribunal de première instance de Kindia, est sorti pour apporter des explications sur ce dossier. Dans un entretien qu’il a accordé à un correspondant local de Guineematin.com, ce mardi 24 mai 2022, le magistrat a laissé entendre que l’enquête menée a révélé que Sékou Sanoh n’a aucune responsabilité dans l’assassinat de sa copine.

Jean Pierre Tolno à Kindia, substitut du procureur de la République près le Tribunal de première instance de Kindia

« La qualification retenue à l’encontre de Sékou Sanoh était précise, il a été inculpé pour des faits d’abstention délictueuse. Il lui a été reproché de s’être abstenu de porter secours à une personne en danger. Ces faits ont été examinés avec le soin requis depuis le cabinet d’instruction jusqu’à la barre du tribunal de première instance de Kindia. Après avoir examiné les éléments de preuves à charge et à décharge, nous avons compris que ce jeune Sékou Sanoh dit Laye Sékou n’était ni de près ni de loin mêlé à la commission de cette infraction.

Pour que l’infraction soit constituée à l’égard d’un agent pénal, il faut nécessairement que certains éléments constitutifs soient réunis, à savoir l’élément légal,  l’élément matériel et l’élément intentionnel », a expliqué Jean Pierre Tolno à Kindia, substitut du procureur de la République près le Tribunal de première instance de Kindia. Il souligne que d’autres personnes soupçonnées d’avoir participé dans la commission de ce crime ont été interpellées et qu’une information judiciaire est ouverte à leur encontre.

Pour rappel, Aminata Sylla, étudiante à l’université de Kindia, a été assassinée dans la nuit du 4 au 5 mars 2022, à son domicile. La jeune fille est allée assister à une soirée dansante, organisée dans une boîte de nuit, où elle est restée jusqu’à 2 heures du matin. A son retour à la maison, elle décide de s’asseoir seule dans la cour pendant un moment avant de rentrer se coucher. C’est là que des individus sont venus l’agresser et la poignarder mortellement.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628516796

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS