Fin de la guéguerre à N’Zérékoré : Lambert Zogbélémou reconnu officiellement comme patriarche de la ville

Les autorités guinéennes ont décidé de mettre un terme au bicéphalisme qui régnait depuis plus de deux ans et demi autour du patriarcat de N’Zérékoré. En immersion dans la région forestière de la Guinée, le gouvernement de transition a réussi à trouver une solution à ce problème qui suscitait des tensions dans la ville. Goïkoya Lambert Zogbélémou est désormais reconnu officiellement comme l’unique patriarche de N’Zérékoré. Son adversaire, David Massah Zogbélémou, a été appelé à dissoudre le conseil des sages qu’il préside.

Selon une source proche du dossier, qui s’est confiée à Guineematin.com, ce sont quatre ministres originaires de la Guinée forestière qui ont été désignés pour mener une médiation en vue de trouver une solution à ce problème. Il s’agit de Bernard Goumou, ministre du commerce, de l’industrie et des PME ; Moriba Alain Koné, ministre de la justice ; Rose Pola Pricemou, ministre de l’information et de la communication ; et Luopou Lamah, ministre de l’environnement et du développement durable. En compagnie de Fassou Théa, conseiller du Premier ministre, ils ont rencontré les deux camps opposés et les 7 familles Zogbélémou qui sont détentrices du pouvoir patriarcal à N’Zérékoré. Après ces différentes rencontres, les 7 familles statutaires se sont réunies pour désigner Goïkoya Lambert Zogbélémou comme patriarche de la ville.

« Chaque famille a désigné deux représentants, qui se sont réunis à l’UDCOM de N’Zérékoré sous la supervision de leur neveu, Kèwa Gblémou, et leur oncle, Kèlè Lamah. A l’issue de cette rencontre, ils ont désigné leur patriarche, selon la coutume, sans aucune pression ni interférence. Et au sortir de là, ils ont envoyé le résultat à l’équipe gouvernementale. Après, les autorités ont pris la même équipe pour l’envoyer chez David, le perdant. On lui a demandé s’il reconnaissait les 14 personnes qui ont voté, il a dit qu’il reconnaît 12 d’entre eux, mais pas les deux autres qui, selon lui, ne sont pas membres statutaires. Mais puisque les 12 avaient porté leur choix sur Lambert, il n’y avait plus de contestation possible. C’est ainsi que l’équipe gouvernementale s’est rendue chez Lambert pour lui signifier sa victoire », a expliqué notre source.

Notre informateur ajoute que les autorités ont demandé à David Massah Zogbélémou de dissoudre le conseil des sages qu’il avait mis en place. Pour rappel, après la mort du patriarche Molou Holomo Hazaly Zogbélémou, le 1er décembre 2020, les 7 familles Zogbélémou détentrices du pouvoir patriarcal à N’Zérékoré ont choisi le colonel de police à la retraite, Goïkoya Lambert Zogbélémou pour lui succéder. Quelques jours après son intronisation, le fils du défunt patriarche, David Massah Zogbélémou, a aussi été désigné par certains sages du cadre de concertation des 9 communautés de N’Zérékoré comme patriarche de la ville. Depuis, chacun des deux camps se réclamait comme étant celui légitime.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo LAMAH pour Guineematin.com

Tél : +224620166816/666890877

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS