Discours polémique du PM, Mohamed Béavogui, sur les manifestations : « c’est honteux pour un intellectuel… » (UFR)

Pendant que Mohamed Béavogui tente de rectifier le tir, avec l’appui de ses proches, le Premier ministre guinéen continue d’essuyer de vives critiques suite à sa sortie ratée à N’Zérékoré. Lors d’un meeting tenu il y a quelques jours dans cette ville, le chef du gouvernement de transition a demandé aux jeunes de refuser de participer aux manifestations de rue projetées par une bonne partie des acteurs politiques et de la société civile guinéenne contre la conduite de la transition, tout en faisant croire que cela serait synonyme d’aller se faire tuer ou blesser pour quelqu’un d’autre.

Saïkou Yaya Barry, le secrétaire exécutif de l’UFR, a réagi à cette sortie lors de l’assemblée générale hebdomadaire du parti dirigé par Sidya Touré, ce samedi 28 mai 2022. L’ancien député a dénoncé un discours décevant et honteux pour un intellectuel comme Mohamed Béavogui.

Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR

« Nous avons écouté un Premier ministre qui s’est comporté d’une manière désagréable vis-à-vis de ses compatriotes. Quelqu’un pour qui on avait beaucoup d’estime sans le connaître. C’est dommage ! Si Mohamed Béavogui se permet de dire aux gens : « ne mourrez pas pour quelqu’un, mourrez pour vous-mêmes », mais je me demande qui meurt pour quelqu’un d’autre ici. On voit qu’il ignore complètement ce que c’est que le militantisme dans un parti politique. C’est regrettable ce comportement. C’est honteux pour un intellectuel qui a vécu dans des pays où les droits de l’homme sont respectés. On a pensé qu’il allait imprimer ici ce qu’il a connu à l’étranger, mais on voit qu’il est incapable de le faire. Je suis vraiment déçu de lui.

C’est lui qui devrait être le conseiller de Mamadi Doumbouya pour lui dire : attention, faisons ça, allons comme ça. Mais il est incapable de faire ce travail. Il est plutôt en train d’enfoncer Mamadi Doumbouya, pour qui j’ai du respect, mais qui est complètement mal entouré. Je le dis pour que Mamadi Doumbouya comprenne qu’ils sont en train de le mettre en déroute », a déclaré ce responsable de l’Union des forces républicaines. Parlant des promesses tenues par Mohamed Béavogui devant les jeunes de la Guinée forestière, il a rappelé au Premier ministre que la junte au pouvoir et son gouvernement n’ont pas pour rôle de développer la Guinée.

« La transition doit avoir un contenu clair qui consiste à installer des institutions constitutionnelles fortes qui permettront par la suite d’amorcer un développement dans un pays. Mais, quel que soit ce qu’il fera, si on n’a pas de responsables légitimes à la tête  de l’État, ça sera un perpétuel recommencement. On ne peut pas faire ce travail avec quelqu’un qui n’a pas de compétences, qui n’a aucun programme de société et qui ne peut pas se projeter dans le développement »,  a dit l’honorable Saïkou Yaya Barry.

Malick Diakité pour Guineematin.com 

Tel : 626-66-29-27

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS