Affaire libération de Dr Diané et Oyé Guilavogui : la décision de la CRIEF ajournée

Dr Mohamed Diané et Oyé Guilavogui vont devoir attendre un peu plus que ce qui était prévu pour être situés sur leur sort. Attendue ce lundi 30 mai 2022, la décision de la chambre de contrôle de l’instruction de la CRIEF, qui va dire s’ils vont obtenir ou non une mise en liberté provisoire, n’est finalement pas intervenue aujourd’hui. Elle a été reportée à demain, en raison du décès d’un magistrat en service à la Cour d’appel de Kankan, a appris Guineematin.com, à travers un de ses journalistes.

C’est Me Sidiki Bérété, membre du pool d’avocats des anciens ministres, qui a annoncé ce report. Selon lui, cette décision sera finalement rendue demain, mardi 31 mai, à 15 heures, en même temps que celle concernant la demande de mise en liberté de Kassory Fofana. Quelques heures encore de suspense et sans doute de prières pour l’ancien premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana, et ses codétenus : Dr Mohamed Diané (ancien ministre des Affaires présidentielles et de la défense nationale) et Oyé Guilavogui (ancien ministre de l’Environnement, des eaux et forêts), ainsi que leurs proches.

Ces dignitaires du régime Alpha Condé espèrent que la chambre de contrôle de l’instruction de la CRIEF (Cour de répression des infractions économiques et financières) va aller dans le même sens que la chambre de l’instruction, qui avait ordonné leur mise en liberté et leur placement sous contrôle judiciaire. En plus de cela, leurs avocats sollicitent une baisse considérable des montants de leur caution. La chambre de l’instruction de la CRIEF avait fixé le montant de la caution à 30 milliards de francs guinéens pour Dr Mohamed Diané, 20 milliards pour Kassory Fofana et 20 milliards pour Oyé Guilavogui.

Poursuivis pour des faits de détournement de deniers publics, enrichissement illicite, blanchiment de capitaux, corruption et complicité, Ibrahima Kassory Fofana, Dr Mohamed Diané et Oyé Guilavogui sont détenus depuis le 6 avril 2022, à la Maison centrale de Conakry.

Fatoumata Diouldé Diallo pour Guineematin.com

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS