BEPC : « tous ceux qui vont tenter de frauder seront interpellés », prévient Douramoudou Keïta, préfet de Siguiri

C’est parti pour les épreuves du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) à Siguiri. C’est le préfet, Colonel Ibrahima Douramoudou Keïta, qui a procédé au lancement officiel de cet examen national au lycée Kankou Moussa de Siguiri. A cette occasion, il a invité les candidats au sérieux dans le travail, tout en mettant en garde contre toute tentative de fraude, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Colonel Ibrahima Douramoudou Keïta, préfet de Siguiri

« Aujourd’hui, vous êtes de grands élèves, des futurs cadres de ce pays, vous êtes appelés à commander ce pays demain. Donc, il ne faut pas tricher. Il faut compter sur vos propres efforts, il ne faut pas tenter de copier. Tout ce qu’on est en train de faire durant ces trois ans de transition, c’est pour avoir de bons cadres pour le pays. Et le développement d’un pays est basé sur l’éducation. C’est pourquoi, le président s’investit personnellement pour l’éducation. Donc, compter sur vous. Nous avons envoyé des agents de sécurité, ils vont interpeller tous ceux qui vont tenter de frauder », a déclaré le préfet de Siguiri.

Selon les statistiques fournies par la direction préfectorale de l’éducation, 7234 candidats dont 2144 filles affrontent les épreuves du BEPC dans la préfecture de Siguiri. Ils sont répartis dans 25 centres d’examen dont 16 dans la commune urbaine.

Colonel Ibrahima Douramoudou Keïta, préfet de Siguiri

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé  pour  Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS