Débordements au stade de Nongo : « la CAF va certainement sanctionner la Guinée » (Thierno Saïdou Diakité)

La CAF (Confédération africaine de football) va-t-elle prendre des sanctions contre la Guinée ? La réponse est oui, selon le consultant sportif Thierno Saïdou Diakité. Pour lui, l’instance dirigeante du football africain ne va pas épargner notre pays, suite aux débordements survenus au stade Général Lansana Conté de Nongo, à Conakry, lors du match Guinée-Malawi (1-0). Cet observateur du football guinéen estime que la CAF va imposer notamment une amende à payer à la Guinée. Il l’a dit dans un entretien qu’il a accordé à Guineematin.com hier, vendredi 10 juin 2022.

Guineematin.com : Après une première sortie ratée en Égypte, la Guinée s’est relancée dans les éliminatoires de la CAN 2023, en s’imposant 1-0 devant le Malawi à Conakry. En tant qu’observateur du football guinéen, comment avez-vous trouvé la prestation du Syli national ? 

Thierno Saïdou Diakité : Globalement, il faut se satisfaire de la prestation du Syli national, parce que l’objectif était d’avoir les trois points pour se relancer dans ce groupe après la défaite en Égypte. Nous étions à 0 point, mais grâce à cette victoire obtenue dans les arrêts de jeu, nous avons maintenant 3 points, tout comme l’Égypte, l’Éthiopie et le Malawi. Donc, l’objectif a été atteint, en dépit du fait qu’il y a des réglages à faire. Nous espérons que d’ici le mois de septembre, Kaba Diawara tirera les enseignements de ces deux matchs pour qu’au mois de septembre, à la réception de l’Éthiopie, l’équipe soit beaucoup plus parfaite et que l’on puisse engranger les trois points de la victoire.

Guineematin.com : Avez-vous constaté un changement dans la prestation de l’équipe guinéenne par rapport à son premier match face à l’Égypte ? 

Thierno Saïdou Diakité : Changement ? Non. Parce que figurez-vous qu’en Égypte, l’équipe s’est créé des occasions, qu’elle n’a pas réussi à bien négocier. Je pense que c’est dans ce secteur de jeu (l’attaque, ndlr) que Kaba Diawara doit beaucoup plus travailler afin que les rares occasions qui se créent puissent être finalisées et ponctuées par des points. Parce que, en football, dominer n’est pas gagner. Ont peut dominer 90 minutes et perdre le match. Donc, la finition doit être le cheval de bataille de Kaba Diawara. Il faut qu’on trouve un tueur dans la ligne d’attaque, un renard de surface, pour que quelles que soient les circonstances, il parvienne à concrétiser les rares occasions qui se présentent.

Guineematin.com : Ce match a aussi été caractérisé par des problèmes organisationnels. D’abord, beaucoup de supporters ont forcé les portes pour entrer dans le stade, donc le nombre de 16 mille places exigé par la CAF n’a pas été respecté. Et puis, à la fin de la rencontre, les supporters ont envahi la pelouse, causant même quelques dégâts sur les lieux. A qui la faute selon-vous ? 

Thierno Saïdou Diakité : Ce sont les autorités du ministère des sports et le CONOR (Comité de normalisation) et le ministère de la sécurité. Parce que c’est nous qui avons reçu le match. Vous savez, en matière de sécurité, la CAF (Confédération africaine de football) est très frileuse, et au vu du rapport du commissaire du match, il ne faut pas être surpris d’apprendre qu’on nous inflige une amende à payer. Parce qu’après le match Cameroun-Algérie, il y a eu des débordements, et suite à cela, des sanctions financières sont tombées. Inévitablement, il faut qu’on s’attende, nous aussi, à des sanctions par la CAF au vu du rapport du commissaire du match.

Guineematin.com : Pour certains, cela constitue une mauvaise image pour un pays qui veut organiser une Coupe d’Afrique des nations. A votre avis, est-ce que cela peut amener la CAF à revoir l’attribution de l’organisation de la CAN 2025 à la Guinée ? 

Thierno Saïdou Diakité : Pour votre information, une mission d’évaluation est arrivée hier à Conakry. Et le mardi, elle rendra compte du niveau d’avancement des préparatifs de cette compétition. Nous serons donc fixés sur le sort de la Guinée, si la candidature est maintenue à notre pays ou si la CAF va décider de nous dessaisir et d’attribuer l’organisation à un autre pays.

Entretien réalisé par Djaziratou Sow pour Guineematin.com 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS