Lansana Kouyaté sur la manifestation du FNDC : « nous ne voulons pas exposer cette transition à des violences »

Sans surprise, Lansana Kouyaté n’approuve pas la décision du FNDC d’aller au bras de fer avec le CNRD. Décidé à ne pas se soumettre à l’interdiction de toute manifestation de rue en Guinée par la junte militaire au pouvoir, le Front national pour la défense de la constitution a annoncé l’organisation d’une manifestation le 23 juin prochain dans le Grand Conakry (Conakry-Coyah-Dubréka). Une décision annoncée hier, et qui suscite des inquiétudes chez le président du PEDN (Parti de l’espoir pour le développement national). Lansana Kouyaté souhaite que l’on évite tout acte susceptible d’entraîner des violences dans le pays. Il l’a dit à l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire de son parti, ce samedi 11 juin 2022, rapporte une journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

« Le PEDN appartient déjà à un forum, le forum pour une transition apaisée (FTA). Transition apaisée veut dire pas de conflits. Qu’on utilise le droit de manifester si ça se passe dans les règles, dans les normes, que ça soit bien encadré. Ça, c’est le gouvernement qui en décide, mais nous ne voulons en rien exposer cette transition à des violences. Et ça a déjà commencé, car il y a eu un mort, c’est un mort de trop. Je souhaite qu’il n’y ait plus de deuxième où de troisième. C’est comme ça que ça commence petit à petit, jusqu’à ce qu’on arrive à un point où il n’y a plus de contrôle. Est-ce que cela arrange même la transition ? Non. Ça va continuer et il n’y aura plus d’élection. Ceux qui veulent le faire pour cause d’élection, ça sera tant pis pour eux, parce qu’il n’y en aura pas », a dit l’ancien Premier ministre guinéen.

Djaziratou Sow pour Guineematin.com 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS