Menace terroriste à Labé ? Le Premier ministre, Mohamed Béavogui, rassure la population

Le Premier ministre guinéen s’est prononcé ce samedi, 11 juin 2022, sur le débat autour d’une éventuelle menace terroriste qui viserait la région de Labé. Mohamed Béavogui a déclaré que cette menace est bien réelle, tout en rassurant ses habitants que les services de sécurité font tout pour les protéger, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

A l’issue de l’immersion gouvernementale dans la région de Labé, le Premier ministre guinéen a animé un point de presse ce samedi 11 juin dans les locaux du gouvernorat de Labé. En compagnie des ministres de la santé et des affaires étrangères, Mohamed Béavogui est revenu largement sur les activités que lui et les membres de son gouvernement ont menées au cours de cette tournée. A cette occasion, il a été interpellé sur le débat suscité par une récente sortie de l’ancien préfet de Labé, devenu porte-parole des sages de la ville. Il y a quelques jours, Elhadj Safioulaye Bah déclarait que la région de Labé est visée par la menace terroriste, appelant à renforcer la vigilance pour éviter la pénétration des jihadistes dans cette partie de la Guinée. En réponse, le Premier ministre a fait savoir que cette menace est bien réelle.

« Ce n’est un secret pour personne que la sous-région entière est sous la pression du terrorisme, le monde entier est sous pression. Partout, il y a le problème du terrorisme. Donc, ne vous étonnez pas si on nous parle ici de problème de terrorisme. Ça, c’est une question, je pense qu’elle est là, on vit avec », a déclaré Mohamed Béavogui, qui a toutefois tenu à rassurer les populations locales. Il a laissé entendre que les services de défense et de sécurité travaillent de façon intense pour assurer la sécurité du pays tout entier et ses habitants.

« Ce qui est clair, nos services de sécurité sont à la hauteur. Ils travaillent pour ça. Nos services de sécurité travaillent intensément. Et nous prions le Bon Dieu que ce qui est arrivé chez les autres n’arrive pas chez nous. Et que la situation s’améliore chez les autres. Parce que plus ça s’améliore chez les autres, plus on a la chance de ne pas avoir des problèmes. Vous savez très bien que les forces armées guinéennes sont justement en train d’aider nos autres frères. Ils sont sur les fronts. Vous le savez, ils sont dans le sahel, et donnent leur vie pour cela. Donc la première lutte, c’est là-bas. On essaie de la garder là-bas, on essaie de la réduire et de faire disparaître cela », a dit le Premier ministre guinéen.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS