Saïkou Yaya dénonce « l’arrogance » du CNRD : « leur comportement montre qu’ils n’ont pas de soucis…»

Pourquoi la CEDEAO n’a toujours pas mis à exécution ses menaces de sanctions contre la Guinée ? Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR (Union des forces républicaines), a abordé cette question au cours de l’assemblée générale hebdomadaire du parti dirigé par Sidya Touré, ce samedi 11 juin 2022. En effet, ces sanctions qui sont annoncées depuis quelques mois, étaient attendues à l’issue du sommet des chefs d’Etat de la CEDEAO, tenu le 4 juin dernier à Accra, au Ghana.

Mais les dirigeants ouest-africains ont donné un nouveau sursis à la Guinée, en reportant ses décisions au 3 juillet prochain. Selon Saïkou Yaya Barry, cette décision vise à éviter au peuple de Guinée les conséquences négatives que de telles sanctions pourraient entraîner. C’est pourquoi, cet acteur politique guinéen appelle le CNRD (Comité national du rassemblement pour le développement), la junte militaire au pouvoir, à sortir de « l’arrogance » et à trouver un terrain d’entente avec la CEDEAO.

Honorable Saikou Yaya Barry, secrétaire administratif de l’UFR

« Nous apprécions la sage décision de la CEDEAO, qui a donné un sursis à la Guinée. C’est pour le peuple de Guinée que la CEDEAO a pris cette décision. Ce n’est pas pour le CNRD, parce que le CNRD est animé d’une arrogance. Leur comportement vis-à-vis de la sous-région montre qu’ils n’ont pas de soucis pour les citoyens de ce pays, la Guinée. C’est pour les citoyens que la CEDEAO a pris cette décision pour dire : nous donnons la chance au CNRD de revenir à la raison, pour savoir qu’une transition n’est pas un mandat, savoir qu’ils (les membres du CNRD) ne sont pas préparés pour gérer un Etat.

Donc ils ne peuvent arranger tous les problèmes. J’entends toujours des petits malins dire que si ce n’est pas un militaire, on ne peut pas avoir les résultats qu’il faut. Je m’inscris en faux (contre cette déclaration). Seule la loi, seules les institutions fortes peuvent faire évoluer un pays. Mais si on se retrouve le soir autour d’un café, on dit que demain on va faire ça, ce n’est pas comme ça qu’on gouverne un pays. On gère un pays par un programme, par un projet, par un plan.

Et ce sont les partis politiques que nous sommes qui ont des projets de société et des programmes… Si la CEDEAO a pris cette décision, nous l’apprécions, et nous demandons au CNRD de revenir à la raison. Ça ne sert à rien d’avoir de l’arrogance vis-à-vis de la sous-région. La sous-région, elle est importante pour les Guinéens », a souligné Saïkou Yaya Barry, secrétaire exécutif de l’UFR et ancien député à l’Assemblée nationale.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél: 622919225

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS