Hôpital régional de Kindia : le ministre de la santé miroite la fonction publique aux contractuels, bénévoles et stagiaires

En visite à l’hôpital régional de l’hôpital régional de Kindia hier, mercredi 15 juin 2022, le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Dr Mamadou Péthé Diallo, a loué l’abnégation et le sacrifice des contractuels, des stagiaires et des bénévoles qui contribuent à la bonne marche du système de santé guinéenne. Il leur a surtout miroité d’espoir d’entrer à la fonction publique à travers des recrutements localisés qui les mettraient en première ligne. Il assure avoir demandé l’autorisation de commencer les recrutements en les localisant dans les préfectures et régions pour être sûr que les premières personnes considérées sont les stagiaires, les bénévoles et les contractuels qui sont déjà dans les structures de santé, rapporte la rédaction de Guineematin.com à Kindia.

Devant le personnel de santé de l’hôpital régional de Kindia, le ministre de la santé a commencé son allocution par une mise en garde. « D’une certaine façon, que l’ayez choisi ou pas, vous êtes héritiers d’une grande histoire de l’hôpital régional de Kindia. Donc, vous n’avez pas le droit de décevoir. C’est votre devoir, c’est votre destin. Vous êtes ici dans un lieu hautement symbolique du système de santé de la Guinée, à cause des hommes et des femmes qui se sont succédé ici, à cause de tout ce qu’on a fait dans cet hôpital et de la renommée qu’il a au-delà de la ville de Kindia », a dit Dr Mamadou Péthé Diallo.

Poursuivant son speech, le ministre de la santé et de l’hygiène publique a déclaré que sans les bénévoles, les stagiaires et les contractuels, le système de santé guinéen ne peut pas fonctionner. Et, il leur a nourri l’espoir d’un recrutement à la fonction publique.

Dr Mamadou Péthé Diallo, ministre de la santé et de l’hygiène publique

« Je prends bonne note de la dichotomie qu’il y a entre ceux parmi vous ont la chance d’être à la fonction publique et ceux parmi vous qui n’y sont pas, qui sont les plus nombreux et qui végètent sur des contrats de contractuels et d’autres de simples bénévoles et stagiaires. A moins que je ne me trompe et que cela soit le cas à Kindia, pour toutes les structures que j’ai vues dans les trois régions que j’ai visitées avant d’arriver ici, c’est toujours le personnel le plus nombreux (les contractuels, les bénévoles et les stagiaires)… N’eut été l’abnégation, le dévouement et le sacrifice de ces personnes-là, notre système de santé ne peut pas fonctionner. Donc, ça veut dire qu’on a besoin de ce personnel. Ainsi, en votre nom, j’ai porté les débats en conseil des ministres. Parce que nous sommes d’abord dans la stratégie de nettoyage de la fonction publique, pour ensuite commencer le recrutement. Et, en votre nom, ce que j’ai demandé, c’est qu’on nous autorise à commencer en localisant les recrutements dans les préfectures et les régions pour être sûr que les premières personnes que nous considérons pour le recrutement sont nos stagiaires, nos bénévoles et nos contractuels qui sont déjà chez nous », a indiqué Dr Mamadou Péthé Diallo sous les applaudissements.

Cependant, il a prévenu que cela ne va pas garantir le recrutement de tout ce personnel à la fonction publique. Mais, il leur promis une compétition locale sans aucune possibilité d’intrusion d’un tiers vivant dans une autre région sanitaire. Dr Mamadou Péthé Diallo assure que ce recrutement est un acte de justice sociale et d’équité de l’Etat envers les bénévoles, les stagiaires et les contractuels.

« Vos responsables ici présents tiennent la moitié du chemin. Je leur ai déjà envoyé une demande en disant : faites-moi un recrutement sincère, transparent et honnête du personnel que vous avez dans les différents postes et dans les différentes structures. Parce que tout l’accord que nous avons avec ce gouvernement pour pouvoir faire ce recrutement, c’est de le faire de façon transparente en donnant la même chance à tous nos compatriotes ; et, en particulier, en recrutant les gens qui sont déjà en place. Donc, s’ils font ce travail correctement et que nous réussissons à faire ça, nous allons localiser les textes. Quand nous voulons recruter pour la région sanitaire de Kindia, on recrute uniquement les gens qui sont ici. Personne ne peut rester à Conakry et s’inscrire au test ici. Parce que ce recrutement-là est un acte de justice sociale et d’équité. C’est une façon pour le gouvernement de se montrer reconnaissant pour tous les sacrifices, le dévouement et l’abnégation que ces compatriotes-là ont montré depuis des années en travaillant dans ces postes sans salaire, sans statut, sans contrat. Quand il y a des gens qui sont dévoués et qui travaillent, il faut reconnaitre et saluer leur sacrifice. Donc, nous recrutons les gens qui veulent vivre et travailler à Kindia… ça ne garantie pas que tous les stagiaires ou les bénévoles vont être recrutés ; mais, le concours sera fait et ils seront en compétition entre eux ici. Parce qu’on doit quand même évaluer les compétences… Mais, s’il y a une quelconque tentative de manipulation de liste et que c’est découvert par la fonction publique, vous m’enlevez toute capacité de négociation. Parce que ma proposition n’est plus crédible », a dit Dr Mamadou Péthé Diallo.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo et Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS