Damaro reste en prison : la CRIEF refuse de libérer l’ancien président de l’Assemblée nationale

Mauvaise nouvelle pour Amadou Damaro Camara. L’ancien président de l’Assemblée nationale va devoir rester en prison. La CRIEF a rejeté ce lundi, 20 juin 2022, sa demande de mise en liberté provisoire, a appris Guineematin.com, à travers un de ses journalistes.

Selon une source proche du dossier, Amadou Damaro Camara avait saisi la chambre spéciale de contrôle de l’instruction de la CRIEF pour contester l’ordonnance de la chambre de l’instruction, en date du 28 avril dernier, qui a placé l’ancien président de l’Assemblée nationale en détention préventive à la Maison centrale de Conakry.

Poursuivi pour des faits de détournement de deniers publics, corruption, enrichissement illicite, blanchiment de capitaux, il espérait obtenir l’annulation de cette ordonnance et sa mise en liberté, en attendant l’ouverture de son procès. Malheureusement pour lui, la chambre de contrôle de l’instruction a confirmé la décision de la chambre de l’instruction.

Elle ordonne ainsi le maintien en détention de l’ancien président de l’Assemblée nationale, qui séjourne en prison avec l’ancien premier ministre d’Alpha Condé, Ibrahima Kassory Fofana, et plusieurs membres de son gouvernement. Ils sont tous accusés d’avoir commis des faits de détournement de deniers publics et corruption entre autres, pendant qu’ils étaient aux affaires.

Malick Diakité pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS