Kankan : un conseiller communal salue la dissolution du Conseil communal de Siguiri

Le conseil communal de Siguiri a été dissout par le président de la transition pour des faits présumés de malversations. L’information est largement commentée dans la région. Antoine Dögbö Guilavogui, conseiller communal à Kankan, issu des rangs de l’UFDG, trouve normal ce coup de balai dans cette localité minière, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

C’est un coup de balai effectué le vendredi dernier à la surprise générale. Une information qui ne laisse pas indifférent les acteurs politiques de Kankan. Pour Antoine Dögbö Guilavogui, conseiller à la municipalité de la capitale de la Haute Guinée, ce geste des nouvelles autorités du pays est salutaire pour le développement des localités.

Antoine Dögbö Guillavogui, conseiller à la commune de Kankan

« Le conseil communal de Siguiri n’était pas comme les autres conseils. Là-bas, il y avait une autre subvention qui est le pourcentage des sociétés minières. La commune de Siguiri recevait des milliards  de francs guinéens. Si en fonction de ça ils n’ont pas pu faire un travail convenable, je crois que c’était nécessaire que ce conseil soit dissout. C’est une façon de redresser l’économie, par ce que je me rappelle qu’à un moment on avait parlé de détournement de 40 ou 80 milliards octroyés à la commune de Siguiri. Même les sous-préfectures devaient entrer en possession de cette somme. Mais malheureusement, ces milliards ont été dilapidés. Est-ce qu’on peut développer Siguiri avec ce comportement ? Vraiment, le conseil communal méritait d’être destitué. Mais mon seul regret est que, des innocents sont partis banalement sans être associés de près ou de loin à la gestion », soutient monsieur Guilavogui.

D’ailleurs, ce conseiller communal ne serait pas opposé à un contrôle de la municipalité de Kankan à laquelle il appartient. « Même si Kankan fait partie, ce n’est pas une mauvaise chose. Car, moi je veux que les choses changent. Ce n’est pas par ce que je suis conseiller que je dois défendre des choses injustes. Toute commune qui a mal géré doit être destituée », martèle-t-il.

De Kankan, Souleymane Kato Camara pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS