Examens nationaux : Guillaume Hawing annonce la fermeture des écoles privées impliquées dans la fraude

La répression de la fraude enregistrée lors des examens nationaux session 2022 ne va pas se limiter à l’élimination de nombreux candidats et enseignants concernés par ces déviances et leur jugement par les tribunaux. D’autres sanctions plus sévères devraient intervenir, à en croire le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation. Guillaume Hawing a annoncé ce vendredi, 24 juin 2022, que toutes les écoles privées impliquées dans ces cas de fraude seront fermées. Une décision qui vise, selon lui, à dissuader d’autres établissements qui voudraient faire la même chose à l’avenir.

« Le pays ne peut pas se construire dans la fausseté. Aujourd’hui, j’avoue très honnêtement, que nous de l’enseignement pré-universitaire et l’alphabétisation, nous n’indexons pas Paul, nous n’indexons pas Pierre. Ce que nous cherchons à combattre, c’est la fraude. Ce que nous cherchons, c’est de rétablir le bon élève dans son droit. Tu ne peux pas passer toute l’année à bourlinguer dur, à travailler dur, à réviser, à ne pas sortir, à faire des nuits blanches, à oublier les téléphones pour réussir dans ta vie, un paresseux prend 200 000 ou 500 000 GNF, il s’inscrit dans un groupe WhatsApp, on traite les sujets pour lui, et se classe devant toi. Moi, je ne peux pas supporter ça.

Et personne ne peut supporter ça. C’est ce que nous combattons. C’est ce qu’on nous a demandé de faire. Toutes ces écoles qui se sont associées à la fraude cette année, toutes ces écoles privées qui ont fait de la substitution, prendre une autre personne et envoyer à la place du vrai candidat, laisser les enseignants qui sont engagés et aller prendre leurs propres enseignants pour que ceux-ci montrent (les réponses) à leurs élèves, toutes ces écoles seront fermées cette année. Elles seront toutes fermées et elles vont servir d’exemple aux éventuelles écoles privées candidates », a fait savoir le ministre Guillaume Hawing.

Selon le bilan présenté par le ministre de l’Enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation, 688 téléphones ont été saisis pendant le déroulement des épreuves des trois examens nationaux de cette année. 364 candidats ont été fraudés, 35 cas de substitution enregistrés et 175 enseignants éliminés.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél. : 622919225

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS