Examen d’entrée en 7ème année : 22, 51% d’admis dans la préfecture de Kankan

Comme annoncé précédemment, les résultats du certificat de fin d’études élémentaires ont été rendus publics ce mardi, 28 juin 2022, en Guinée. Le ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation (MEPU-A) a annoncé un taux d’admission nationale de 17,62%. Mais, dans la préfecture de Kankan, le taux d’admission locale est de 22,51% pour tous profils confondus. Un taux de réussite que Souleymane Daffe, directeur préfectoral de l’éducation de Kankan, trouve « insatisfaisant » compte tenu des efforts fournis durant toute l’année scolaire, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Selon les résultats publiés ce mardi, ce sont 3027 candidats (sur 12012) pour tous profils confondus qui ont décroché le ticket d’entrée en 7ème année.

Souleymane Daffe, DPE de Kankan

« Si au niveau national on est à 17,62%, au niveau préfectoral, à Kankan, nous avons 27, 37% à l’enseignement général. Ça c’est directement supérieure à la moyenne nationale. Si nous prenons l’enseignement franco-arabe, ça c’est 17,65%. Donc, c’est à peu près la moyenne nationale. Maintenant, pour les deux filières, on n’est pas en dessous de la moyenne nationale. Alors, si on fait la somme des deux filières, ça nous donne 22,51%. Pour l’enseignement franco-arabe, nous avons présenté 2652 candidats ; et, il y a eu 468 admis. A l’enseignement général, nous avons présenté 9360 candidats. Et, parmi ces candidats, il y a eu 2559 admis », a indiqué Souleymane Daffe, DPE de Kankan.

Pour l’autorité préfectorale de l’éducation de Kankan, ces résultats ne sont pas satisfaisants.

« Mes sentiments, ce ne sont pas des sentiments de réconfort. Parce que ces résultats ne sont vraiment pas satisfaisants. Avec tous les efforts fournis depuis le début de l’année par nos enseignants et nos encadrées, on s’attendait vraiment à meilleur que ça. Nous ne sommes certes pas satisfaits des résultats ; mais, si nous les comparons aux résultats des autres préfectures, vraiment nous pouvons dire grand merci à Dieu. Parce que je sais qu’il y a des préfectures qui n’ont même pas eu 10% », a dit Souligné Souleymane Daffe.

De Kankan, Souleymane Kato Camara pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS