Conakry : le colonel Mamadi Doumbouya pose la première pierre de l’école des chemins de fer

Le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya, a procédé ce mardi 28 juin 2022, à la pose de la première pour la construction d’une école des chemins de fer à Matoto CBK, en banlieue de Conakry.  Le chef de l’Etat était en compagnie du ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle, avec plusieurs cadres de son département.

Cette cérémonie intervient un mois après la signature d’un accord de financement entre le ministère de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle et Conakry Terminal (filiale de Bolloré Ports et opérateur du terminal à conteneurs du Port Autonome de Conakry) pour la construction de cette école formation professionnelle. Le projet prévoit la construction de 8 salles de cours, 2 ateliers pratiques, 5 bureaux administratifs avec une toilette interne, une salle des professeurs, un magasin, une salle polyvalente, des toilettes externes et une clôture.

« Vous savez que l’école des chemins de fer qui était à Kaloum, existait depuis 1945, et elle n’a jamais connu de rénovation. Nous avons décidé cette année de la délocaliser sur un nouveau site qui se trouve à Symbaya », a souligné le ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle, Alpha Bacar Barry. Le délai d’exécution du projet de construction de cette école est de quatre mois. L’entreprise ‘’EJICO’’, chargée de réaliser les travaux, promet de rendre les clés dès le mois de septembre prochain.

Après la pose de la première pierre de cette école des chemins de fer, le chef de l’Etat et le ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle ont visité l’Ecole nationale des postes et télécommunications (ENPT) de Kipé. Un établissement qui a une capacité d’accueil de plus de 250 apprenants et qui, chaque année, met sur le marché de l’emploi, des aides ingénieurs en télécoms dans le domaine du câblage et de la transmission. Sur place, le colonel Mamadi Doumbouya, a donné des instructions pour que soient créées dans un bref délai, les conditions permettant d’améliorer la qualité de la formation dans cette école.

De Kipé, le président de la transition, en compagnie du ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle, ainsi que celui de la Jeunesse et des Sports, s’est rendu à Hamdallaye, où le département de l’enseignement technique a stocké des containers métiers équipés, mobiles, qui permettent à des jeunes de s’organiser en groupements d’intérêt économique pour pouvoir proposer des services.

« C’est un projet d’insertion socioéconomique des jeunes. Et c’est pour cela que vous avez aussi le ministre de la Jeunesse et des Sports ici, parce que c’est toute une dimension. Vous qualifiez les jeunes et vous les mettez sur le marché de l’emploi. Vous les aidez, vous leur donnez un coup de pousse. Et c’est pour cela que le président a mis à disposition ces containers pour permettre à des jeunes de plusieurs métiers de pouvoir proposer des services dans les quartiers de Conakry à la population de Conakry », a expliqué Alpha Bacar Barry.

Le chef de l’Etat a terminé cette série d’activités par une visite des nouvelles installations du département de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle à Taouyah.

Hadja Rabiatou Baldé pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS